Recueil d'expériences


Capitalisation des expériences en éducation au développement durable. Vous pouvez publier en ligne votre expérience E.D.D. qu'elle soit pédagogique (dans l'enseignement) ou d'établissement (hors enseignement). Sources d'inspirations pour les porteurs potentiels de projet, les témoignages des acteurs rassurent. Ils informent sur les freins et les leviers rencontrés dans la mise en œuvre.

La communauté éducative de l'enseignement agricole technique est active dans l'E.D.D, de nombreux acteurs ont déjà réalisés une grande diversité d'actions, il est temps de les partager et de les valoriser !

Pour faire connaître votre action, prenez contact avec nous, nous vous délivrerons un accès au recueil d'expériences.

Rechercher : Expériences éducatives

Présentation succinte de l'établissement

(Formations, Productions, Territoire, Lien vers un site internet)
Il y a 13 fiches correspondantes à votre recherche
Nom de l'établissement : CFA Agricole et Forestier du Cantal
Localisation : Lycée Georges Pompidou ENILV
Personne-ressource et contact : Bonhoure Gerard, Vigier Geneviève
Présentation : Le CFPPA et le CFAAF sont des centres constitutifs de l' EPLEFPA Georges Pompidou qui comprend également un lycée, des ateliers technologiques: laiterie, laboratoire viande, une exploitation agricole en polyculture élevage et un laboratoire d'analyse sensorielle.
Le CFPPA a pour mission de former de futurs agriculteurs ou des jeunes désirant travailler dans le secteur para-agricole par la voie de la formation continue.
Il propose les formations suivantes :
• BPREA polyculture élevage
• BPREA produits fermiers
• Bac Pro CGEA
• Formations courtes en Agroalimentaire
• Analyse sensorielle

Site internet : www.cfppa-aurillac.fr

Le CFAAF propose les formations suivantes :
Filière forêt:
BTSA gestion forestière , BAC PRO gestion et conduite des travaux forestiers
CAPA travaux forestiers, CS taille et soins aux arbres, BPA travaux forestiers
Filière agricole:
BPREA responsable d'exploitation agricole, BPA travaux de la production animale
CAPA productions agricoles utilisation de matériel
Filière agro alimentaire:
BPA transformations agro alimentaires, CAPA indusrie agro alimentaire
Filière service à la personne:
BEPA services aux personnes
4 ° préparatoire à l'apprentissage

www.epl.aurillac.educagri.fr

Utilisation et gestion de produits d'entretien et d'hygiène respectueux de l'environnement.

Thèmes abordés (Lesquels, liens avec les référentiels)  : Sensibiliser et former le personnel d'entretien au choix et à l'utilisation raisonnée de matériels de lavage, de produits d'entretien et d'hygiène, respectueux de l'environnement et de leur santé.
Sensibiliser l'ensemble du personnel et des apprenants.
Emergence du projet (Contexte, éléments déclencheurs (personnes, idées, hypothèses, institution, diagnostic préalable, commande, besoins...), enjeux)  : • Ce projet est issu de l'intérêt du personnel d'entretien :
o Pour le respect de l'environnement
o D'une prise de conscience sur les risques liés à l'utilisation de produits nocifs pour la santé des utilisateurs, des apprenants et des formateurs.
• Le CFA étant en cours de restauration, de nouveaux supports et matériaux devront être entretenus différemment.
• D'une réflexion sur la mise en place d'une nouvelle organisation du travail.
Objectifs poursuivis (Lesquels, principaux et secondaires, stratégiques et éducatifs, sectoriels/territoriaux)  : Les objectifs poursuivis par cette action sont :
  • D'utiliser des produits respectueux, de la santé des utilisateurs, de l''environnement
  • De mettre en place une procédure pour limiter la consommation de produits
  • La mise à jour du classeur « procédures face aux risques ».
  • D'étendre la méthodologie à l'ensemble de l'EPL.
Partenaires associés (Qui, comment)  : • Les fournisseurs de produits d'entretien.
• Le personnel d'entretien.
Moyens financiers, matériels, humains mis en oeuvre : • Moyens humains:
  • Deux formateurs du CFAAF et CFPPA
  • Trois agents d'entretien du CFAAF et CFPPA

• Matériels: achats de nouveaux matériels, de produits respectueux de l'environnement.
Plan d'action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  :
  • Porteurs du projet :
  • Le CFPPA et le CFA
  • Public ciblé :
  • Le personnel d'entretien
  • Les stagiaires du centre
  • L'ensemble du personnel du centre.

  • Organe de pilotage :
  • Les coordinateurs du projet, c'est à dire les chargés d'EEDD sur les deux centres.

? Méthodologie :
? Etat des lieux des besoins par le personnel d'entretien
? Demande de devis
? Information et sensibilisation des personnels d'entretien, de l'ensemble du personnel, des stagiaires
? Mise en œuvre.
? Le projet sera mis en œuvre à partir de novembre 2009.
? Durée : mise en œuvre pérenne.
Mise en oeuvre/actions réalisées : • Intervention d'un technicien du fournisseur de produits,
• Réalisation d'un classeur de procédures (utilisation, accidents,..),
• Echange de méthodes de travail entre les centres,
• Réalisation d'un questionnaire de satisfaction destiné aux différents utilisateurs de ces produits.
Evaluation (Forme, critères, indicateurs)  : Enquête de satisfaction auprès des différents utilisateurs.
Résultats obtenus (Réalisations concrètes, productions, impact pédagogique sur les formations)  : a voir en fin 2010
Nom de l'établissement : La roche sur Yon "lycée nature" et Agrocampus Ouest site de Beg Meil
Localisation : Vendée (85) et Finistère (29)
Personne-ressource et contact : Jean-François Le Clanche
Présentation : Le lycée "nature" dispense des formations allant de la seconde jusqu’au BTSA. Son offre de formation couvre les domaine de la gestion des espaces naturels, de l’agriculture et des technologies de l’aménagement. Il est dans la zone péri-urbaine bordant la ville de la roche sur Yon en Vendée.

http://www.lycee-nature.educagri.fr/

Une étude de milieu : Fouesnant et l'aménagement du littoral

Thèmes abordés (Lesquels, liens avec les référentiels)  : Découverte des métiers de l'aménagement et de l'environnement, éducation à l'environnement : le milieu littoral et marin, pratique sportive.
Référentiel : activité intervenant dans le cadre du module de 2nd Professionnelle "éducation à la santé et au développement durable"
Emergence du projet (Contexte, éléments déclencheurs (personnes, idées, hypothèses, institution, diagnostic préalable, commande, besoins...), enjeux)  : La rénovation de la filière professionnelle a amené l'équipe de la Roche sur Yon a sollicité l'appui du site de Beg-Meil pour organiser un séjour cours en Bretagne avec ses élèves.
Objectifs poursuivis (Lesquels, principaux et secondaires, stratégiques et éducatifs, sectoriels/territoriaux)  : Créer du lien social et une unité de groupe, de la solidarité chez les élèves et entre les élèves, construire un lien dynamique entre les enseignants et les élèves

Découvrir les métiers de l'aménagement et de l'environnement sur le littoral, découvrir les aménagements littoraux
Partenaires associés (Qui, comment)  : Agrocampus Ouest
La maison des marais de Fouesnant
Le centre nautique de Cap Coz
Moyens financiers, matériels, humains mis en oeuvre : Le devis d'hébergement s'élève pour une vingtaine d'élèves et avec le transport à hauteur de 3000 euros. 3 enseignants encadrants (E.P.S., technologie des aménagements, agronomie, sciences économiques et sociales).
Plan d'action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : L'équipe enseignante dans le cadre de la rénovation de la filière professionnelle s'est mobilisée en lien avec Agrocampus pour construire cette séquence de 3 jours de formation. Les élèves venaient juste d'intégrer la classe suite à la rentrée de septembre. L'objectif était, par le moyen d'une pratique sportive nouvelle et stimulante (pratique du catamaran et du canoë de mer) de créer un groupe élève solidaire. Au delà, le découverte des métiers de l'environnement mais aussi d'une culture régionale forte étaient visées.

La méthodologie de "l'étude de milieu" portée par Fouesnant et Florac a été mobilisée pour structurer cette séquence de formation: aborder un territoire physiquement, sensiblement et intellectuellement pour créer des liens enseignants-apprenants et apprenants-apprenants tout en eveillant les élèves aux questions d'environnement et de sa gestion.
Mise en oeuvre/actions réalisées : Le planning s'est déroulé sur 3 jours denses:

Mercredi (après midi): présentation générale du territoire par Jean François Le Clanche (économiste rural). Découverte des marais de Penfoulic avec une animatrice nature et découverte du métier d'animateur nature. Soirée "découverte de la culture bretonne" : découverte des contes bretons, de la musique bretonne et pratique de la danse bretonne avec Henri Le Naou, conteur et musicien de Centre-Bretagne.
Jeudi (matin):Découverte de l'écloserie pédagogique du site de Beg-Meil et des métiers de la mer. Visite des marais de Mousterlin avec un garde du littoral et découverte de ce métier de la protection de la nature. Après midi: pratique du catamaran. Soirée: découverte de la ville close de Concarneau et dégustation de produits locaux issus du terroir.
Vendredi (matin): pratique du canoë en mer
Evaluation (Forme, critères, indicateurs)  : Pas d'évaluation
Résultats obtenus (Réalisations concrètes, productions, impact pédagogique sur les formations)  : La posture des élèves durant ce séjour à été à la hauteur des espérances des enseignants. Les élèves ont été motivés par la démarche. La pratique du nautisme les a enthousiasmé et par cette pratiques, des liens se sont tissés entre eux. Le groupe en très peu de temps s'est crée et soudé pour se transformer en une communauté solidaire. Ce lien s'est également construit avec les enseignants. L'équipe espère tirer le maximum de bénéfice de cet état tout au long du cycle de formation dans lequel sont engagés les apprenants.
Analyse/diagnostic (Les réussites, les échecs, les difficultés, impact du projet sur la communauté éducative, les apprenants et les partenaires (indicateurs, enquêtes...))  : La pratique sportive a été l'élément qui a permis au groupe de se souder. La qualité de l'hébergement et la prestation générale offerte par le site d'accueil a été une source de valorisation des élèves qui ont été sensibles aux efforts réalisés à leur égard.

Il n'y a eu aucun problème de discipline.

La découverte des métiers de l'aménagement et de l'environnement a permis de montrer concrètement aux élèves ce que le formation pouvait leur offrir comme futur métier.

Le découverte des milieux naturels a sensibilisé les élèves aux questions de protection de l'environnement

Le découverte de la culture bretonne a été un moment particulier qui a marqué le groupe enseignants-élèves: pratique collective du chant, de la danse et écoute dans le respect de contes.
Améliorations à apporter, suggestions : Trois jours c'est vraiment trop court, il aurait fallu passer cinq jours sur site, aborder les questions d'éducation à la santé. Le cadre budgétaire ne le permettait hélas pas.
Démarche conduite (Conceptions de l'EEDD mobilisées, interdisciplinarité, degré d'ouverture au territoire...))  : Cette démarche est typiquement celle d'une "étude de milieu". Elle fut riche, passionnante et les enseignants (aménagement, éducation physique et sportive, agronomie) ont constaté que les liens entre le groupe élève se construisait a u cours de ce stage.
Les rapports entre enseignants et enseignés ont évolué vers plus de cohésion et de complicité.
La rencontre avec les acteurs locaux a été valorisante pour les élèves. Ils ont ainsi eu des éléments d'informations qui leur ont permis de se situer par rapport au métier pour lequel il se destinait et les enjeux propres aux fonctions qu'exerçaient les différents intervenants.
Mobiliser les canons de « l'Etude de Milieu » pour atteindre ces objectifs précise (de socialisation) est parfaitement cohérent. Le territoire a été utilisé comme objet et support de la formation.
Transférabilité : Cette démarche parait transférable à partir du moment où l'objectif premier visé est la recherche de la création du groupe classe.
Bibliographie : pour en savoir plus sur l'école de voile: http://asso.ffv.fr/cn-fouesnant/

pour en savoir plus sur l'animation nature: http://www.finistere-accessible.com/accueil/equipements/la-maison-des-marais.htm
Nom de l'établissement : EPL de Digne-Carmejane
Localisation : Carmejane 04510 Le CHAFFAUT
Personne-ressource et contact : Véronique IZARN, formatrice, 04 92 34 60 56
Présentation : Cet établissement public est constitué de trois centres dans les Alpes de Haute-Provence : un lycée d'enseignement général et technologique (LEGTA), un Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole (CFPPA), qui accueille un Centre de Formation des Apprentis (CFA), et une exploitation agricole avec une ferme expérimentale
Formations du CAP au BTS en passant par les SIL et les CS.

Lien vers le site de l'EPL de Carmejane : <a href="http://www.digne-carmejane.educagri.fr">http://www.digne-carmejane.educagri.fr</a>

Réalisation d'un parcours sur le développement durable

Thèmes abordés (Lesquels, liens avec les référentiels)  : Le développement durable, les actions déjà réalisées dans l'EPL
Emergence du projet (Contexte, éléments déclencheurs (personnes, idées, hypothèses, institution, diagnostic préalable, commande, besoins...), enjeux)  : Jusqu'en 2003, aucune action spécifique n'était menée dans le cadre du développement durable.
A l'initiative du proviseur, aidé par l'intendante et soutenu par l'équipe des personnels, l'EPL s'engage dans le développement durable dans le cadre de la recherche action PNADD . Il est décidé de s'engager sur des micro-projets porté par des volontaires et ne nécessitant pas de budget important .
Objectifs poursuivis (Lesquels, principaux et secondaires, stratégiques et éducatifs, sectoriels/territoriaux)  : - sensibiliser au DD l'ensemble de la communauté éducative à la notion de DD

- montrer que l'on peut avancer au travers d'actions petites, ne nécessitant pas de budgets importants ; faire autrement plutôt que davantage . Partir de l'envie des personnes de réaliser un micro-projet plutôt que d'un diagnostic d'expert montrant les vraies urgences qui finalement ne seraient portées peut-être par personne faute de financement.
Partenaires associés (Qui, comment)  : communauté de communes ( containers); conseil régional ( repas bio); observatoire de la forêt méditéranéenne ( étude d'opportunité chaudière à bois); Gesper ( étude du fermenteur électro-mécanique ...
Moyens financiers, matériels, humains mis en oeuvre : pratiquement et uniquement de la bonne volonté, des planches pour fabriquer les composteurs et de quoi financer les panneaux ( budget PNADD)
Plan d'action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : L'organisation qui s'installe est celle d'un comité de pilotage ouvert à tous, y compris les apprenants.
Mise en oeuvre/actions réalisées : Dans ce paradigme plusieurs actions voient le jour :

Des réalisations immédiates :
- le tri sélectif (papier, cartons, emballages), la mise en place de containers spécifiques, la collecte de piles dans un bac...
- le tri des déchets de cantine, le compostage dans des bacs fabriqués par l'un des agents de maintenance
- l'entrée dans le disositif "un repas bio par mois" du conseil régional

Des études de faisabilité :
- économie d'énergies( étude d' opportunité d'une chaudière à bois),
- composteur électro-mécanique de déchets fermentescibles,
- étude de l'intérêt des agrocarburants sur la ferme
- épandage des boues de station d'épuration sur les terres de la ferme
- filières de recyclage possible des différents déchets de la ferme (pneus, ficelles, cadavres, déchets vétérinaires ...)

  • de la communication : une classe de BTS entreprend de réaliser une série de panneaux répartis sur le site de l'EPL ( qu'est-ce que le DD; comment trier les déchets de cantines; le contenu de nos poubelles et le tri ; le compostage des déchets fermentescibles; le fonctionnement de la station d'épuration). Cette série de panneaux constitue un parcours que l'on peut faire visiter aux nouveaux apprenants ainsi qu'aux visiteurs ( parents, élus...). Il permet de sensibiliser à la notion de DD et éventuellement de faire émerger de nouveaux projets.
Evaluation (Forme, critères, indicateurs)  : L'évaluation de cette action "Un parcours du développement durable" a été faite au travers de questionnaires distribués à tous ceux qui l'ont visité pour apprécier quelle est leur perception d'une part de l'action conduite, et d'autre part de leur perception du concept sur ces bases concrètes. D'autres questionnaires sont exploités sur les différentes actions conduites. Une évaluation plus subjective et positive est faite à travers les réflexions entendues, et les demandes de visite du parcours.
Résultats obtenus (Réalisations concrètes, productions, impact pédagogique sur les formations)  : Des visites ont été organisées pour tous les apprenants de l'EPL, les personnels, les responsables de l'enseignement agricole, des élus... La presse a couvert ces rencontres. Les animations des panneaux étaient réalisées par les porteurs de projet : élèves et personnels.

En 2008-2009, l'établissement a inscrit ses actions dans le cadre d'un agenda 21 soutenu financièrement par le conseil régional . Cela peut-être considéré (peut-être ?) comme un résultat des premières actions menées sur la période 2003-2006 .

Les éco-délégués du lycée ont proposé une action dans le cadre de cet agenda 21 : compléter le parcours DD de nouveaux panneaux . Cela peut-être aussi vu comme un résultat de la sensibilisation menée au travers des panneaux .Leur objectif est de sensibiliser aux économies d'énergie ( ampoules basse consommation, lampes solaires, installation de thermostats aux endroits où ils avaient été cassés); sensibilisation aux économies d'eau ( boutons poussoirs) ; sensibilisation à la déforestation ( achat de meubles issus de forêts gérées durablement) ; sensibilisation aux pollutions d'ambiance dans les bâtiments ( le foyer sera repeint avec des peintures sans solvants) ; tri sélectif des déchets de l'internant et du foyer (installation de poubelles à 3 compartiments).
La difficulté de cette continuité du parcours est que maintenant il faut trouver un budget pour tous ces équipements et pas seulement pour des panneaux de communication.
Analyse/diagnostic (Les réussites, les échecs, les difficultés, impact du projet sur la communauté éducative, les apprenants et les partenaires (indicateurs, enquêtes...))  : Une certaine réticence était palpable au début de ces actions, mais l'intérêt de ce qui était en train de se passer est apparu très vite, avec une participation grandissante de tous (personnels de cuisine, professeurs, apprenants, personnels ATOSS), notamment pour les actions telles que le tri sélectif. Il faut du temps pour qu'une certaine culture du DD naisse dans une communauté quelle qu'elle soit . Les mots "développement durable" ont tendance à hérisser certaines personnes alors qu'économie d'énergie ou tri sélectif , non.
Améliorations à apporter, suggestions : Il semble difficile d'avancer vraiment sans bénéficier de temps d'animation pour encadrer les actions , trouver leur financement ... Il faut trouver aussi une source de financement pour des petits équipements.
Nom de l'établissement : Lycée Agricole Pierre Paul Riquet
Localisation : Castelnaudary
Personne-ressource et contact : Vincent Jehanno
Présentation : Le lycée agricole Pierre Paul Riquet propose plusieurs formations professionnelles liées aux besoins des filières locales, à savoir :
BEPA Activités Hippiques
Bac Pro Travaux Paysagers
Bac Pro Conduite et Gestion d'une exploitation agricole
Bac Pro Agroéquipements

Cette offre est complétée par une classe de 4ème et une classe de 3ème de l'Enseignement Agricole

Le site internet du lycée est accessible à l'adresse suivante : http://www.epl.lauragais.educagri.fr/

Journée Décoodée : Approche générale du concept de développement durable

Thèmes abordés (Lesquels, liens avec les référentiels)  : Approche du concept général du développement durable
Emergence du projet (Contexte, éléments déclencheurs (personnes, idées, hypothèses, institution, diagnostic préalable, commande, besoins...), enjeux)  : Constat de départ : les élèves entendent régulièrement parler de développement durable dans leur vie quotidienne, sans avoir une vision claire du contexte. Ceci joue un rôle négatif puisqu'à terme, cela mène à un discrédit du concept.
Il nous est alors apparu important de trouver un moyen de faire réfléchir les élèves sur cette notion, tout en ayant une approche ludique qui permet de les « accrocher ».
La rencontre avec les animateurs de l'association « Lafi Bala », lors d'un regroupement régional, nous a permis d'avoir à disposition l'outil pour atteindre cet objectif.
Cet outil est une journée d'animation, nommée Décoodé, proposée par cette association, qui se déroule sous la forme d'un grand jeu de rôle ayant pour thème la sensibilisation au développement durable.
Objectifs poursuivis (Lesquels, principaux et secondaires, stratégiques et éducatifs, sectoriels/territoriaux)  : L'animation a pour objectif de :
- Sensibiliser le public au concept de développement durable
- Former des citoyens responsables, conscients de l'équilibre nécessaire entre les enjeux environnementaux, économiques et sociaux du développement
- Collecter des informations sur des supports variés
- Découvrir les mécanismes de synthèse, délégation de pouvoir, et négociation
Partenaires associés (Qui, comment)  : Association Lafi Bala, basée au lycée agricole de Castelnau Le Lez
Conseil régional du Languedoc-Roussillon
Club Unesco du Lycée Agricole de Castelnaudary
Moyens financiers, matériels, humains mis en oeuvre : Financement du projet :
Lycée : 400€
Conseil Régional du Languedoc Roussillon : 1300€

L'animation utilise 6 salles, réquisitionnées pour la journée sur le site du lycée.

Moyens humains :
3 animateurs et un conteur
2 enseignants pilotes
Plan d'action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : Porteurs du projet : M JEHANNO, référent local DD et Mme Malis, enseignante en ESC

150 élèves participent à la journée d'animation.

1 classe est désignée « groupe pilote », cette classe organise sur place la venue de l'association, puis participe le jour même de l'animation en tant qu'animateurs.
Mise en oeuvre/actions réalisées : La classe pilote suit un stage sur deux jours avant la journée « décoodée » lui permettant de ce former au concept de développement durable. Au cours de ce stage, elle organise également la venue de l'association et prépare d'un point de vue logistique la journée d'animation.

Voici le détail de l'animation :

150 personnes touchées + groupe pilote 15-20 personnes.
Cette animation est un grand jeu de rôle qui met en scène trois pays.
Ces 3 pays fictifs incarnent chacun un des 3 piliers du développement durable : le Cuauhtémoc (pays tout environnement), Pélande (pays tout économique) et le Naadistan (pays tout social). Ces 3 pays vivent repliés sur eux-mêmes et entretiennent des rapports plus ou moins conflictuels les uns avec les autres. Le public visite un des 3 pays fictifs.

Après la visite des pays (dans leur situation actuelle), le public est projeté en 2 050 où il comprend que les 3 pays ont sombré dans le chaos (suite à de nombreuses guerres, catastrophes écologiques etc.).
La solution pour éviter que ce schéma se produise : remonter le couloir du temps et organiser une négociation entre les représentants des 3 pays. La négociation a pour but d'élaborer ensemble des solutions pour sauver la planète du chaos attendu en 2050.

Un conteur, griot africain, ponctue les différents moments de la journée par des interventions. L'histoire qu'il raconte par épisodes successifs est le fil rouge de la journée.

Une conférence-débat est enfin organisée : les animateurs formalisent le concept de développement durable
Evaluation (Forme, critères, indicateurs)  : Sous forme informelle, lors des discussions en séance, en voyant si la notion de développement durable a bien évoluée dans l'esprit des élèves, et notamment en observant si elle est plus claire.
Résultats obtenus (Réalisations concrètes, productions, impact pédagogique sur les formations)  : Les résultats des négociations ayant eu lieu lors du jeu de rôle ont été pris en note, et seront réutilisés en séance par différents enseignants suivants les thèmes abordés (alimentation, santé, habitat, agriculture…)
Analyse/diagnostic (Les réussites, les échecs, les difficultés, impact du projet sur la communauté éducative, les apprenants et les partenaires (indicateurs, enquêtes...))  : Globalement, cette journée a été une réussite. Elle a notamment permis, lors de la conférence-débat en fin de journée, de parler avec les élèves du nouvel agenda 21 du lycée (opération lycée 21 menée par la région Languedoc-Roussillon), et du comité 21 de l'établissement nouvellement mis en place.
Améliorations à apporter, suggestions : Les personnels enseignants et éducatifs n'ont pas participé directement à cette animation. Avec un peu de recul, il aurait été intéressant de mixer les publics en mélangeant apprenants et personnels du lycée lors du passage sur le jeu de rôle.
Transférabilité : Il suffit de contacter l'association, elle vous donnera la démarche à suivre pour réaliser l'intervention dans votre structure…
Nom de l'établissement : Lycée Agricole Pierre Paul Riquet
Localisation : Castelnaudary
Personne-ressource et contact : Frédérique Malis
Présentation : Le lycée agricole Pierre Paul Riquet, propose plusieurs formations professionnelles liées aux besoins des filières locales, à savoir :
- BEPA Activités Hippiques
- Bac Pro Travaux paysagers
- Bac Pro Conduite et Gestion d'une exploitation agricole
- Bac Pro Agroéquipements

Cette offre est complétée par une classe de 4ème et une classe de 3ème de l'Enseignement Agricole

Le site internet du lycée est accessible à l'adresse suivante : http://www.epl.lauragais.educagri.fr/

Repas local au Self du Lycée

Thèmes abordés (Lesquels, liens avec les référentiels)  : Souveraineté alimentaire
Rapport Nord/Sud
Problème de l'acheminement des denrées alimentaires, Empreinte écologique
Agriculture locale,
Agriculture biologique
Emergence du projet (Contexte, éléments déclencheurs (personnes, idées, hypothèses, institution, diagnostic préalable, commande, besoins...), enjeux)  : Localement, la question d'une agriculture locale, permettant un débouché proche pour des produits frais et de qualité est de plus en plus présent dans les débats de la profession agricole et dans le débat « citoyen » sur les environs de Castelnaudary.
Sur ce sujet, une personne (Stéphane Linou) agit localement, en ayant fait le pari de se nourrir exclusivement avec des produits issus d'un rayon de 150km maxi sur une durée de 1 an. Ceci dans l'objectif de localement provoquer un débat sur la question de la souveraineté alimentaire locale.
C'est dans ce contexte que s'est mis en place le projet sur le lycée de servir un repas exclusivement « local » lors d'un repas du midi.
Objectifs poursuivis (Lesquels, principaux et secondaires, stratégiques et éducatifs, sectoriels/territoriaux)  : Mettre en place un repas de midi au self du lycée confectionné exclusivement à partir de produits issus d'exploitations agricoles de la région de Castelnaudary. A la suite de ce repas, un débat est organisé avec les élèves sur cette thématique.
Partenaires associés (Qui, comment)  : Stéphane Linou et l'association « mangeons local », intervenant pour le débat
Les différents agriculteurs locaux ayant approvisionné les cuisines (paysans, boulangers, maraîcher, éleveur, producteur de riz).
Moyens financiers, matériels, humains mis en oeuvre : Ce repas a entraîné un surcoût au niveau de l'approvisionnement de l'ordre de 25% supplémentaire.
Plan d'action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : Porteurs du projet : Frédérique Malis
personnes impliquées : Stéphane Linou et Valérie Gibbs (association « mangeons local »), un exploitant de l'EARL lait-co-pains.
Durée : 1 journée
Public cible : les élèves internes et demi-pensionnaires du lycée
méthodologie et stratégie : les élèves mangent ce repas local, puis leur assiette est « décortiquée » lors du débat qui suit.
Analyse/diagnostic (Les réussites, les échecs, les difficultés, impact du projet sur la communauté éducative, les apprenants et les partenaires (indicateurs, enquêtes...))  : Difficulté pour s'approvisionner, pour trouver les producteurs pouvant assurer un approvisionnement suffisant
Besoin d'avoir une très grande implication dès le démarrage du projet de l'équipe des cuisines. Ils doivent absolument s'approprier le projet.
Impact bon sur les élèves le jour même, beaucoup de questionnement de leur part. Mais l'opération est trop ponctuelle.
Améliorations à apporter, suggestions : Cette opération devrait à l'avenir revenir régulièrement, pour pouvoir intégrer une part croissante de produit locaux, voir bio, dans l'approvisionnement du self.
Démarche conduite (Conceptions de l'EEDD mobilisées, interdisciplinarité, degré d'ouverture au territoire...))  : Ce projet repose en grande partie sur l'équipe cuisine. La réussite du projet tient dans leur volonté et leur appropriation de la démarche.
Transférabilité : Possible quelle que soit la structure, si on a accès localement à un réseau de producteurs locaux capable de répondre à la demande pour l'approvisionnement.
Nom de l'établissement : CFA Agricole et Forestier du Cantal
Localisation : Lycée Georges Pompidou ENILV
Personne-ressource et contact : Bonhoure Gerard
Présentation : Le CFAAF est un centre constitutif de l' EPLEFPA Georges pompidou qui comprend également un lycée, un CFPPA, des ateliers technologiques: laiterie, laboratoire viande, et une exploitation agricole en polyculture élevage et laboratoire d'analyse sensorielle.

Les formations proposées par le CFAAF sont:
Filière forêt:
BTSA gestion forestière , BAC PRO gestion et conduite des travaux forestiers
CAPA travaux forestiers, CS taille et soins aux arbres, BPA travaux forestiers
Filière agricole:
BPREA responsable d'exploitation agricole, BPA travaux de la production animale
CAPA productions agricoles utilisation de matériel
Filière agro alimentaire:
BPA transformations agro alimentaires, CAPA indusrie agro alimentaire
Filière service à la personne:
BEPA services aux personnes
4 ° préparatoire à l'apprentissage

www.epl.aurillac.educagri.fr

Gestion et utilisation du papier.

Thèmes abordés (Lesquels, liens avec les référentiels)  : Ces thèmes abordés sont en lien avec le référentiel de la classe de seconde professionnelle et sont les suivants :
• Identifier et analyser la filière papier
• Mettre en œuvre le tri sélectif du papier.
• Recycler ce papier

Ces sujets seront traités au travers d'un "Stage collectif" Education au développement durable.
Emergence du projet (Contexte, éléments déclencheurs (personnes, idées, hypothèses, institution, diagnostic préalable, commande, besoins...), enjeux)  : Ce projet fait suite à un diagnostic et une prise de conscience de l'ensemble du personnel du CFA quant à la consommation excessive de papier et du gaspillage occasionné.
Objectifs poursuivis (Lesquels, principaux et secondaires, stratégiques et éducatifs, sectoriels/territoriaux)  : Les objectifs poursuivis par cette action sont dans un premier temps :
• La mise en place d'une procédure pour limiter la consommation et recycler le papier.
Dans un deuxième temps
• l'élaboration d'un outil de communication (plaquette) à l'échelle de l'EPL en vue d'inciter les apprenants à l'importance du tri.
Partenaires associés (Qui, comment)  : • Communauté d'aglomération du bassin d' Aurillac (CABA) avec une visite du centre de tri.

• Usine de recyclage du papier de Saillat-sur-Vienne 87720 : visite avec les apprentis de 2° professionnelle.
Moyens financiers, matériels, humains mis en oeuvre : • Moyens humains: trois formateurs du CFAAF pour 40 heures au total
• Intervention d'une animatrice du service Environnement de la CABA
• Deux déplacements :
Aurillac / Saillat aller retour 460 km à 0.55 €/ km soit 253 €
agglomération d'aurillac retour 40 km à 0.55 €/ km soit 22 €
• Matériels: 25 casiers à papiers à 5 € soit 125 €
Plan d'action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : Porteur du projet :
• le CFA
  • Public ciblé :
• La classe seconde professionnelle,
• Puis l'application et la diffusion s'effectueront pour l'ensemble des apprentis du CFA
• Le personnel du centre.

  • Organe de pilotage :
• Le chargé de l'EEDD
• Le formateur en communication,
• Le formateur en bio-écologie.
  • Durée
• Le projet sur le recyclage du papier se déroulera entre novembre 2009 et juin 2010.
Mise en oeuvre/actions réalisées : • Cours
• Intervention d'un technicien du service environnement de la CABA
• Visite du centre de tri
• Visite d'une usine de recyclage de papier
• Elaboration de la plaquette d'information
• Mise en place de bacs de récupération de papier
• L'objectif final est de recycler le papier sur tout l'EPLEFPA .
Evaluation (Forme, critères, indicateurs)  : • Questionnaire destiné aux autres classes.

• Elle sera réalisée à la fin de l'année scolaire, par la mesure des quantités récupérées
Résultats obtenus (Réalisations concrètes, productions, impact pédagogique sur les formations)  : a voir fin 2010
Transférabilité : sur l EPL
Nom de l'établissement : CFA Agricole et Forestier du Cantal
Localisation : Lycée Georges Pompidou ENILV
Personne-ressource et contact : Bonhoure Gerard
Présentation : Le CFAAF est un centre constitutif de l' EPLEFPA Georges pompidou qui comprend également un lycée, un CFPPA, des ateliers technologiques: laiterie, laboratoire viande, et une exploitation agricole en polyculture élevage et d'un laboratoire d'analyses sensorielles.

Les formations proposées par le CFAAF sont:

Filière forêt:
BTSA gestion forestière , BAC PRO gestion et conduite des travaux forestiers
CAPA travaux forestiers, CS taille et soins aux arbres, BPA travaux forestiers
Filière agricole:
BPREA responsable d'exploitation agricole, BPA travaux de la production animale
CAPA productions agricoles utilisation de matériel
Filière agro alimentaire:
BPA transformations agro alimentaires, CAPA indusrie agro alimentaire
Filière service à la personne:
BEPA services aux personnes
4 ° préparatoire à l'apprentissage

www.epl.aurillac.educagri.fr

Préserver et entretenir son capital santé grâce à une alimentation appropriée

Thèmes abordés (Lesquels, liens avec les référentiels)  : Les thèmes abordés sont en lien avec les objectifs du Module d'Initiative Locale ‘Cuisine traditionnelle, un lien entre générations'

• Evolution du concept d'équilibre alimentaire et de la cuisine au cours des 60 dernières années
• L'alimentation, un besoin, un plaisir ?
• La cuisine, une tradition que l'on doit faire évoluer ?
• Alimentation de l'adolescent, de la personne âgée.
Emergence du projet (Contexte, éléments déclencheurs (personnes, idées, hypothèses, institution, diagnostic préalable, commande, besoins...), enjeux)  : L'équilibre alimentaire est abordé dans le cadre du projet MIL , c'est de plus un facteur déterminant de préservation du capital santé.
Objectifs poursuivis (Lesquels, principaux et secondaires, stratégiques et éducatifs, sectoriels/territoriaux)  : Sensibiliser les apprenants à une bonne hygiène alimentaire par :
• Une prise de conscience de l'influence de l'alimentation sur la santé, de son importance et de ses différentes dimensions.
• L'échange entre personnes âgées et adolescents autour de ce thème.
Partenaires associés (Qui, comment)  : • Club du 3ème âge des Alouettes (Aurillac)
• Diététicienne
• IDE du Lycée agricole pour informer les lycéens
Moyens financiers, matériels, humains mis en oeuvre : • Moyens humains: formateurs du CFA pour dispense de cours
• Intervention d'une diététicienne (300 €)
• Quatre à cinq déplacements : (30 x 0,55€)
o Les adolescents rendent visite aux personnes âgées (2 ou 3 visites).
o Les personnes âgées viennent assister à l'intervention de la diététicienne.
• Les personnes âgées viennent participer au repas de clôture. (coût du repas : 20€ x 20 personnes)
Plan d'action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : Plan d'action et pilotage

Porteur du projet :
Le CFA



Public ciblé :
La classe concernée par l'élaboration et la mise en oeuvre du projet est la classe de 2nde année de BEPA Services aux Personnes.


? Organe de pilotage :

• Chargé de l'EEDD sur le CFA,
• Un formateur en modules professionnels auprès de la classe de BEPA Services aux Personnes

? Le projet se déroulera entre novembre 2009 et juin 2010.
Mise en oeuvre/actions réalisées : • Cours
• Rencontre entre BEPA Services Aux personnes 2nde année et club du 3ème âge des alouettes.
• Echange autour de la cuisine traditionnelle, des évolutions de l'alimentation qui ont eu lieu ces 60 dernières années.
• Intervention de la diététicienne qui présentera :
o la quantité et la qualité d'une alimentation appropriée à chaque âge de la vie
o l'intérêt d'un bonne alimentation
• Partage d'un repas préparé par l'équipe des cuisines et les apprentis services à la personne réunissant à la fois l'ensemble des apprenants et du personnel de l'EPL, les personnes âgées, l'IDE et la diététicienne, qui soit à la fois équilibré, adapté, tout en restant traditionnel.
• Réalisation d'un recueil qui sera diffusé auprès des élèves de l'ensemble de l'EPLEFPA.
Evaluation (Forme, critères, indicateurs)  : Questionnaire suite à intervention de la diététicienne.
Evaluation dans le cadre du MIL
Résultats obtenus (Réalisations concrètes, productions, impact pédagogique sur les formations)  : a voir fin 2010
Nom de l'établissement : C.F.P.P.A
Localisation : AURILLAC
Personne-ressource et contact : Geneviève VIGIER
Présentation : Le CFPPA est un centre constitutif de l' EPLEFPA Georges Pompidou qui comprend également un lycée, un CFA, des ateliers technologiques: laiterie, laboratoire viande, et une exploitation agricole en polyculture élevage.
Le CFPPA a pour mission de former de futurs agriculteurs ou des jeunes désirant travailler dans le secteur para-agricole par la voie de la formation continue.
Il propose les formations suivantes :
• BPREA polyculture élevage
• BPREA produits fermiers
• Bac Pro CGEA
• Formations courtes en A1gro alimentaire
• Analyse sensorielle

Site internet : www.cfppa-aurillac.fr

Agriculture et énergies renouvelables

Thèmes abordés (Lesquels, liens avec les référentiels)  : Maîtrise des énergies renouvelables par les apprenants du CFPPA, au quotidien, et en particulier, dans le cadre de leur futur métier, en lien avec le référentiel Bac Pro.
Emergence du projet (Contexte, éléments déclencheurs (personnes, idées, hypothèses, institution, diagnostic préalable, commande, besoins...), enjeux)  : Ce projet est en lien avec le référentiel Bac Pro et concerne plus précisément le Module 123 intitulé Agro équipement.
Il est issu d'une réflexion entre les formateurs du centre et d'un besoin émis par le formateur coordinateur Bac Pro.
Il provient aussi d'une visite au Sommet de l'élevage de Cournon dont le thème principal portait sur les énergies renouvelables.
A noter aussi, que les agriculteurs sont aujourd'hui largement sollicités pour l' implantation de systèmes énergétiques basés sur la durabilité.
Objectifs poursuivis (Lesquels, principaux et secondaires, stratégiques et éducatifs, sectoriels/territoriaux)  : Les objectifs de cette action visent à sensibiliser nos stagiaires au développement durable, notion qui est encore éloignée de leurs préoccupations, à les amener à réfléchir sur le sujet en vue d'une utilisation future des différentes énergies renouvelables à leur disposition tant dans le cadre de leur installation en tant que chef d'exploitation que comme simple utilisateur dans leur quotidien.
Partenaires associés (Qui, comment)  : Les partenaires de cette action sont les suivants :
• La chambre d'agriculture de Cantal avec l'intervention de techniciens spécialisés
• Des agriculteurs du Cantal ayant monté des projets pouvant servir de base à notre action.
• Les formateurs du CFPPA.
Moyens financiers, matériels, humains mis en oeuvre : Les formateurs du CFPPA.
La prestation des différents techniciens sollicités.
Les panneaux d'information.
Plan d'action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : Les porteurs du projet sont les formateurs du CFPPA et principalement le formateur/coordinateur du groupe Bac Pro.
Ce projet se déroulera de novembre 2009 à juin 2010.
Sont impliqués dans le projet :
• les stagiaires du centre Bac Pro,
• les agriculteurs visités,
• les techniciens de la chambre d'agriculture
• les formateurs du centre

Cette action se déroulera en deux temps :
Dans un premier temps, deux heures seront consacrées à une intervention d'un technicien spécialisé dans « le diagnostic planète »

Dans un deuxième temps, une journée sera prévue pour se familiariser avec les énergies renouvelables. Elle sera articulée de la façon suivante :
• intervention en salle réalisée par un technicien de la chambre d'agriculture spécialisé dans la biomasse et d'un autre technicien spécialisé sur le photovoltaïque afin de sensibiliser les stagiaires et leur donner les bases nécessaires à leurs réflexions.
• d'un débat tout au long de l'exposé.
• de visites chez des exploitants agricoles pour mettre en pratique les références acquises lors des interventions.

Le public visé est représenté par les stagiaires du CFPPA.
Mise en oeuvre/actions réalisées : • Visites d'exploitations
• Intervention en salle
• Réalisation de panneaux d'informations à destination des autres stagiaires.
Evaluation (Forme, critères, indicateurs)  : L'évaluation des Bac Pro se fera par le biais d'un CCF portant sur le thème de l'action : Energies Renouvelables
Résultats obtenus (Réalisations concrètes, productions, impact pédagogique sur les formations)  : a voir fin 2010
Nom de l'établissement : Un lycée agricole
Localisation : Ouest de la France
Personne-ressource et contact : Jean François Le Clanche
Présentation : Ce lycée est un établissement d'enseignement technique relevant du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche. Il se situe au cœur d'un site naturel de qualité. Ce lycée dispense un enseignement général (filière scientifique S) et technologique (S.T.A.V) de la seconde aux études supérieures (B.T.S animation nature, etc.) dans les domaines de l'agronomie et de la zootechnie, de l'aménagement et de l'environnement, de la biologie et de l'écologie. Cet établissement à taille humaine, permet aux équipes éducatives de veiller à la réussite scolaire et à l'épanouissement personnel des jeunes. Il dispose d'un internat. L'exploitation en agriculture biologique est un outil pédagogique, expérimental qui combine la production en plein champ et sous abri.

Découverte des initiatives émergentes issues de la recherche et des acteurs territoriaux autour de l

Thèmes abordés (Lesquels, liens avec les référentiels)  : Evaluation des politiques publiques régionales en matière de gestion de l'eau. Le thème de la gestion de l'eau est un enjeu territorial fort pour la région Bretagne qui interpelle directement le modèle agricole breton et les pratiques des agriculteurs.
Emergence du projet (Contexte, éléments déclencheurs (personnes, idées, hypothèses, institution, diagnostic préalable, commande, besoins...), enjeux)  : La reconquête de la qualité de l'eau est un enjeu majeur à prendre en compte pour concevoir une stratégie intégrant la notion de développement durable au niveau de la région Bretagne. Diverses actions sont soutenues par la Région qui, sur le plan pédagogique, encourage les enseignants à aborder cette problématique. Ce projet est née grace à cette impulsion initiale et au concours financier apporté par le conseil régional.
Objectifs poursuivis (Lesquels, principaux et secondaires, stratégiques et éducatifs, sectoriels/territoriaux)  : Le module A.T.C en filière S a pour objectif de former le citoyen de demain, un citoyen capable de comprendre les enjeux territoriaux actuels et capable de participer au débat démocratique au niveau local, national. Ce module vise à initier les élèves à la démarche scientifique et à leur donner les bases afin de leur permettre de construire un raisonnement rigoureux pour argumenter leur point de vue autour d'une question de société. Le travail en groupe permet d'initier les élèves au débat citoyen et au travail d'équipe. Un des objectif visé est de rendre "compétent" les élèves dans la mobilisation de concepts valides scientifiquement, dans la manipulation d'outils techniques (appareil de mesure) et de repérer les situations pertinentes pour les utiliser efficacement. Au délà de la compréhension du réel, on vise aussi à former l'esprit critique et à faire comprendre aux élèves que face à une situation complexe, il y a diversité de solutions et d'actions possibles pour la faire évoluer.
Partenaires associés (Qui, comment)  : Agrocampus Ouest, le Conseil Régional de Bretagne.
Moyens financiers, matériels, humains mis en oeuvre : Cette démarche se déroule sur deux années scolaires. Un séjour est prévu sur le site de Beg-Meil d'Agrocampus-Ouest (2.500 euros)ainsi qu'un déplacement d'une journée sur Rennes pour rencontrer des scientifiques (300 euros)et des experts.
Plan d'action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : Les porteurs de projet sont les enseignants du lycée. Ils sont accompagnés par un ingénieur du site de Beg-Meil. Le projet a été présenté au Conseil Régional de Bretagne qui a subventionné la démarche. L'équipe de direction du lycée a soutenu ce projet. L'action se déroule sur deux années scolaires. Les élèves ont à répondre à une commande (précisée çi dessous). Elle constitue le fil directeur de la démarche. Tout au long de l'année, dans leurs cours, les enseignants font le lien entre le savoir enseigné et cette problématique. Le projet mobilise toute l'équipe pédagogique.
Mise en oeuvre/actions réalisées : Deux temps forts ponctuent cette progression. En première année, les élèves ont été à Rennes pour rencontrer les acteurs du monde scientifique (laboratoire d'écologie- biologie d'Agrocampus-Ouest), les agents travaillant dans le cadre des services administratifs intervenant autour de la gestion de l'eau (de type DREAL). En seconde année, les élèves iront sur le site de Beg-Meil plusieurs journées afin d'étudier concrètement comment se pose la question de la gestion de l'eau sur ce territoire littoral contrasté (marée vertes, zones humides, interface terre-mer, tourisme, tension et conflits d'usage etc.). La commande consiste à leur faire analyser l'écart existant entre les objectifs affichés au niveau de la conduite des politiques publiques régionales avec les résultats réels obtenus. Ils ont donc à évaluer la situation de l'eau en Bretagne, repérer les points forts et les points faibles de la démarche de reconquete de la qualité de l'eau, les facteurs de réussittes et d'échecs et réfléchir sur l'efficacité des actions mises en oeuvre. Ils auront également à répertorier les dispositifs, les solutions possibles pour faire évoluer la situation. Ils devront également à produire des préconisations en argumentant leurs propositions.
Evaluation (Forme, critères, indicateurs)  : Production d'un rapport d'étude qui sera soutenu publiquement devant des grands témoins (chercheurs, élus territoriaux, experts, enseignants...) et évalué.
Résultats obtenus (Réalisations concrètes, productions, impact pédagogique sur les formations)  : Les élèves sont mis en activité. Ils ont à effectuer un travail d'évaluation des politiques publiques régionales centrées sur la reconquete de la qualité de l'eau en Bretagne qui n'est pas achevée. Pour se faire, ils ont et vont rencontrer durant leurs deux années de formation, les acteurs issus du milieu scientifique, administratif, de l'entreprise et des productions primaires.
Analyse/diagnostic (Les réussites, les échecs, les difficultés, impact du projet sur la communauté éducative, les apprenants et les partenaires (indicateurs, enquêtes...))  : Démarche non terminée
Démarche conduite (Conceptions de l'EEDD mobilisées, interdisciplinarité, degré d'ouverture au territoire...))  : Nous nous situons dans le cadre d'une approche problématisée ancrée dans le réel. La problématique traitée correspond à un enjeu fort du territoire. Il faut néanmoins avoir présent à l'esprit que le travail réalisé est ambitieux. Plus que la qualité de la production finale des élèves, c'est la démarche et le questionnement qui font toute la valeur ajoutée de cette initiative originale
Transférabilité : Sous réserve de la mobilisation de financements et d'un accord partenarial avec les élus locaux et le monde de la recherche.
Nom de l'établissement : Une université
Localisation : ouest de la France
Personne-ressource et contact : Jean Francois Le Clanche
Présentation : Cet établissement de l'enseignement supérieur a tissé un partenariat avec une école ingénieur relevant du Ministère de l'Agriculture. Deux Masters sont co-habilites. Les départements de géographie des deux structures collaborent étroitement. Ces deux établissements ont un rayonnement national.

Quelles sont les dynamiques des paysages sur le Pays de Fouesnant et quels sont leurs enjeux de gest

Thèmes abordés (Lesquels, liens avec les référentiels)  : Paysage, dynamique paysagère, stratégies de développement territorial, enjeux de développement et développement durable, concurrence spatiale.
Emergence du projet (Contexte, éléments déclencheurs (personnes, idées, hypothèses, institution, diagnostic préalable, commande, besoins...), enjeux)  : Cette équipe revient sur le site de Beg-Meil pour aborder ce type de problématique. A la base, équipe souhaitait favoriser chez les étudiants la mobilisation des connaissances acquises antérieurement dans leur cycle d'étude pour réaliser une analyse globale de diagnostic paysager.
Objectifs poursuivis (Lesquels, principaux et secondaires, stratégiques et éducatifs, sectoriels/territoriaux)  : C'est une initiation à une analyse globale de diagnostic paysager. La méthodologie du travail des groupes est évaluée comme la qualité du contenu du rapport d'étude. On vise aussi à augmenter la capacité des étudiants a collaborer au sein d'une équipe et leur autonomie. C'est enfin un moment fort de la formation qui se déroule au début de l'année universitaire et qui peut favoriser le déclenchement d'une dynamique de groupe positive.
Partenaires associés (Qui, comment)  : Master 1-2 "géographie et médiation" co-habilité par deux structures de l'enseignement supérieur. Accueil du groupe sur un site de l'enseignement supérieur centré sur l'appui aux systèmes éducatifs.
Moyens financiers, matériels, humains mis en oeuvre : Pour une semaine et sans le repas du midi, pour une quarantaine d'étudiants et sans les frais de transport, accompagnement de 7 à 8 enseignants-chercheurs: 4000 euros
Plan d'action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : En lien avec les ingénieurs du site de Beg-Meil, les enseignants-chercheurs ont élaboré ce programme d'action pour les étudiants qui a été validé par le directeur de l'U.F.R. de leur unité. La démarche bénéficie d'un crédit scientifique.
Mise en oeuvre/actions réalisées : Les étudiants ont bénéficié d'une présentation exhaustive du territoire, des dynamiques en cours, des tensions de développement par un ingénieur du site de Beg-Meil au début de leur séjour. Cet expose a statut d'hypothèse de recherche pour les étudiants qui auront a confirmer ou infirmer les éléments présentés.

Ensuite et durant toute la semaine, les étudiants ont du contacter les acteurs du territoire pour conduire des entretiens, explorer physiquement le terrain et l'ensemble des communes de la Communauté de Communes (le Pays de Fouesnant), analyser la construction des paysages, construire des idéaux-types paysagers reflétant la diversité de ces derniers puis illustrer les dynamiques en cours et les transformations que le paysage a subit. Les enseignants étaient à leur disposition en tant que personnes-ressources.

Le vendredi matin, les groupes ont exposé le contenu de leurs travaux devant les enseignants-chercheurs, les ingénieurs du site de Beg-Meil mais aussi des acteurs territoriaux. Un débat riche a eu lieu.
Evaluation (Forme, critères, indicateurs)  : Expose oral avec power-point et rédaction d'un rapport écrit qui a été l'objet d'une évaluation dans le cadre d'une U.E (unité d'évaluation).
Résultats obtenus (Réalisations concrètes, productions, impact pédagogique sur les formations)  : Les étudiants ont produit un expose oral et un rapport d'étude de qualité. Sur le plan de la méthodologie, le travail réalise était pertinent mais non parfait. Les enseignants-chercheurs ont indiqué aux étudiants les éléments sujet a questionnement, ce qui est un élément fort dans la formation de ces derniers. Au niveau du contenu, les acteurs du site de Beg-Meil ont corrige les approximations sur certains points précis. Le regard extérieur porte par les étudiants sur les enjeux de développement du territoire, via une entrée paysagère, a été enrichissant.
Analyse/diagnostic (Les réussites, les échecs, les difficultés, impact du projet sur la communauté éducative, les apprenants et les partenaires (indicateurs, enquêtes...))  : Cette séquence ne parait pas être sujette a maints commentaires. La problématique du travail est posée clairement au départ de l'exercice. Les étudiants mobilisent leurs connaissances pour y répondre. Cette séquence est donc un exercice d'application. Il est intéressant pour des enseignants du secondaire d'avoir un exemple précis d'une démarche réalisée par des enseignants de l'enseignement supérieur. Ici, les apprenants sont plus autonomes que les lycéens et maitrisent les savoirs pour réaliser le travail. Il conviendrait de présenter dans une fiche annexe les outils mobilises par les étudiants pour analyser les dynamique spatiales.
Démarche conduite (Conceptions de l'EEDD mobilisées, interdisciplinarité, degré d'ouverture au territoire...))  : On peut retenir deux éléments clés: cette démarche est structurée par une problématique initiale claire. On produit plus facilement un savoir si un "problème initial" ou "une question" sont clairement poses en amont de l'exercice. Une commande est passée aux étudiants. Ils ont obligation de produire un rapport dans un délais court. Cette démarche s'inspire de la pédagogie de projet. Avant ce séjour, les enseignants ont transféré aux apprenants les savoirs nécessaires pour que ces derniers puissent réaliser cet exercice. Ils ne partent pas sans outils d'analyse et ce point mérite d'être particulièrement souligne. C'est la condition sine qua non de réussite d'un tel projet...
Transférabilité : En l'état cette démarche n'est pas transférable telle quelle vers l'enseignement technique. Néanmoins elle peut être source d'inspiration pour les enseignants, notamment sur le plan méthodologique.
Nom de l'établissement : Un lycée agricole
Localisation : Centre de la France
Personne-ressource et contact : Jean Francois Le Clanche
Présentation : Le lycée offre des formations agricoles variées, du niveau B.E.P, Bac pro, Bac techno, Bac scientifique, au niveau B.T.S.A. Son offre de formation couvre à la fois les domaines de l' horticulture, des technologies animales, de la viticulture. Les élèves sont majoritairement internes et bénéficient d'un hébergement sur le lycée. Il se situe en zone péri-urbaine.

Quels enjeux de développement liés à l'eau pour l'agriculture et l'agroalimentaire en sud-bretagne?

Thèmes abordés (Lesquels, liens avec les référentiels)  : Gestion de l'eau et innovations en agriculture, impact de l'agriculture sur la ressource "eau", la gestion de l'eau par les usines agroalimentaires.
Emergence du projet (Contexte, éléments déclencheurs (personnes, idées, hypothèses, institution, diagnostic préalable, commande, besoins...), enjeux)  : Cette équipe vient depuis de nombreuses années sur le site de Beg-Meil pour aborder ce type de problématique. A la base, l'équipe souhaitait que les étudiants, souvent d'origine agricole, percoivent les limites actuelles du modèle agricole dominant en Bretagne, pour mieux saisir ensuite celles de l'agriculture de leur territoire.
Objectifs poursuivis (Lesquels, principaux et secondaires, stratégiques et éducatifs, sectoriels/territoriaux)  : Module D.3.2 de BTSA et activités pluridisciplinaires, objectif 4 (analyse d'exploitation). Le fait d'étudier un territoire littoral permet aux étudiants de se décentrer du contexte local dans lequel ils sont quotidiennement immergés (beaucoup sont fils d'agriculteurs). Cette décentration est supposée être un élément facilitateur de leur réflexion en ne favorisant pas la lévée vive de certaines représentations quand la question des limites du productivisme est abordée. Le fait de faire intervenir des personnalités extérieures favorise le débat et la discussion. La conduite d'activité sportive n'est pas liée à la problématique de la séquence pédagogique, cependant elle permet aux étudiants de bénéficier d'activités ludiques qui forment une "rupture" bénéfique dans leur parcours scolaire.
Moyens financiers, matériels, humains mis en oeuvre : Le devis pour l'hébergement et la restauration, ajoutés aux déplacements sur le territoire et transport, s'élève à la hauteur de 2500 euros pour 12 élèves avec 3 accompagnateurs.
Plan d'action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : Le pilotage est effectué par les enseignants. L'équipe de direction a validé la démarche. Au fil du temps, l'équipe est devenu relativement autonome.
Mise en oeuvre/actions réalisées : Les étudiants accompagnés des enseignants sont venus en car sur le site de Beg-Meil pendant une semaine. Par le biais d'apports, de visites d'exploitations, de débats avec des experts, ils ont produit un rapport d'étude. Lundi: arrivée le midi. Présentation par J.F Le Clanche (économiste rural) de l'agriculture bretonne et des enjeux actuels (problèmes de la qualité des eaux, algues vertes, crises agricoles...). Approche du paysage et visite du site historique de la ville de Concarneau (ville close). Mardi: activités sportives par ateliers toute la journée : randonnée pédestre et vélo. Découverte du territoire littoral de Fouesnant de Mousterlin à Cap-Coz. Mercredi matin: présentation des enjeux liés à la qualité de l'eau sur le bassin versant de Douarnenez (visite sur site et intervention d'un chargé de mission présentant les actions en cours et les problématiques spécifiques liées à l'agriculture et aux marées vertes). Après-midi : atelier « voile » puis visite de l'écloserie de Beg-Meil : initiation à la biologie marine, présentation de l'impact des activités agricoles sur le vivant en milieu marin (plancton, pollutions…) Jeudi matin: visite de la station expérimentale de Kerlavic (chambre agriculture) et du centre « agriculture-environnement », présentation des démarches faites par le centre pour mettre en œuvre le dialogue entre les agriculteurs et les autres acteurs locaux autour de l'eau et de l'agriculture. Apres midi : Visite de la ferme expérimentale de Trévarez (chambre agriculture) à Saint Goazec : présentation des expérimentations en cours autour des pratiques agricoles et des actions en faveur de la reconquête de la qualité de l'eau. Vendredi matin: restitution et départ
Evaluation (Forme, critères, indicateurs)  : Les étudiants doivent réaliser un rapport d'étude qui est rédigé après leur séjour en Bretagne et qui est noté par les enseignants.
Résultats obtenus (Réalisations concrètes, productions, impact pédagogique sur les formations)  : Production d'un rapport soutenu à l'oral et évalué
Analyse/diagnostic (Les réussites, les échecs, les difficultés, impact du projet sur la communauté éducative, les apprenants et les partenaires (indicateurs, enquêtes...))  : Les enseignants ont repéré, chez les étudiants, l'existence d'un certains nombre de résistances ou de "représentation-obstacles" pour aborder et traiter la question des limites du modèle agricole dominant. L'objectif central de ce stage n'est pas de condamner un modèle en agriculture en sur valorisant un autre. Les enseignants visent à favoriser l'émergence d'un questionnement sans que leurs étudiants se sentent déstabilisés, agressés. Les enseignants souhaitent également conserver une forme de neutralité et ne pas être jugés par les étudiants comme étant des acteurs "engagés" ou "millitants" ce qui disqualifierait immédiatement leur discours. L'eau est le fil conducteur de cette réflexion. Le fait d'aborder cette problématique est délicat pour les étudiants de B.T.S.A car elle peut remettre directement en cause la conduite de la ferme familiale et la stratégie suivie par leurs parents. Cette prise de conscience ne va pas forcément de soi et peut-être un moment délicat dans la vie de l'étudiant. Les discours de type "moralisateur" dressent immédiatement des barrières qui entravent les étudiants dans leur démarche d'apprentissage sur ce sujet. Certaines interventions réalisées par des personnalités extérieures les amènent à s'interroger profondément sur ce qu'est actuellement l'agriculture. L'intervenant extérieur est souvent jugé "crédible" car il est un acteur engagé dans le réel. Les visites au fur et à mesure de leurs déroulements alimentent l'objectif poursuivi par les enseignants. La coupure avec des activités sportives est un stratagème habile pour conserver la cohésion du groupe classe avec les encadrants.
Améliorations à apporter, suggestions : Le choix de la pratique sportive est surprenant. Son impact est cependant fort chez les jeunes qui découvrent le territoire intellectuellement mais aussi physiquement. La satisfaction exprimée par les étudiants relative à cette organisation originale de leur séjour amène à considérer que cette formule est pertinente et adaptée à ce public précis.
Démarche conduite (Conceptions de l'EEDD mobilisées, interdisciplinarité, degré d'ouverture au territoire...))  : Le choix de la problématique est pertinente au regard du contexte territorial et du référentiel de formation des B.T.S.A. Il ne faut pas sous-estimer l'importance de la pratique sportive qui pourrait être jugée trop rapidement comme étant de l'ordre du "gadget". On peut supposer que cette pratique permet aux étudiants d'adhérer à la démarche. Ce serait un levier favorisant les apprentissages. Il y a là un présupposé théorique, d'ordre pédagogique fort. Sur le terrain, on constate que la formule est, années après années, un succès.
Transférabilité : le contexte breton est spécifique.
Nom de l'établissement : Un lycée agricole
Localisation : Ouest de la France
Personne-ressource et contact : Jean Francois Le Clanche
Présentation : Ce lycée est un établissement d'enseignement technique relevant du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche. Il se situe au cœur d'un site naturel de qualité. Ce lycée dispense un enseignement général (filière scientifique S) et technologique (S.T.A.V) de la seconde aux études supérieures (B.T.S animation nature, etc.) dans les domaines de l'agronomie et de la zootechnie, de l'aménagement et de l'environnement, de la biologie et de l'écologie. Cet établissement, à taille humaine, permet aux équipes éducatives de veiller à la réussite scolaire et à l'épanouissement personnel des jeunes. Il dispose d'un internat pour les élèves. L'exploitation en agriculture biologique est un outil pédagogique, expérimental qui combine la production en plein champ et sous abri.

Ecologie et aménagement des zones humides

Thèmes abordés (Lesquels, liens avec les référentiels)  : Importance des zones humides et stratégie de protection. Biodiversité.
Emergence du projet (Contexte, éléments déclencheurs (personnes, idées, hypothèses, institution, diagnostic préalable, commande, besoins...), enjeux)  : En Bretagne, dans le cadre de l'élaboration des trames vertes - trames bleues, les zones humides sont répertoriées et font l'objet de mesures de protection. Thème d'actualité enjeu de politique territoriale.
Objectifs poursuivis (Lesquels, principaux et secondaires, stratégiques et éducatifs, sectoriels/territoriaux)  : Sensibiliser les élèves au sujet de l'importance de la présence des zones humides dans le système bocager breton.
Partenaires associés (Qui, comment)  : Conseil régional de Bretagne.
Moyens financiers, matériels, humains mis en oeuvre : Séjour prévu sur le site de Beg-Meil d'Agrocampus-Ouest (1.500 euros), transport (1000 euros). 19 élèves.
Plan d'action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : Les porteurs de projet sont les enseignants du lycée. Le projet a été présenté au Conseil Régional de Bretagne qui a subventionné la démarche dans le cadre de l'axe "développement durable et agenda 21. L'équipe de direction du lycée a soutenu ce projet.
Mise en oeuvre/actions réalisées : Lundi: arrivée sur le site de Beg-meil. Distribution d'un questionnaire sur la faune, la flore à remplir par les élèves. Mesures physico-chimiques à réaliser. Exploration du milieu naturel du territoire nécessaire pour remplir le questionnaire. Visite des vasières et des prés salés de la Mer Blanche (petite mer intérieure influencée par le jeu des marées).

Mardi: suite de l'exploitation du milieu, visites des aménagements réalisés sur la commune et futurs, visite du marais de Mousterlin (petite mer intérieure désormais poldérisée). Comparaison de l'intéret patrimonial entre la Mer Blanche et le marais de Mousterlin.

Mercredi: (matin) initiation à la biologie marine, visite d'une écloserie pédagogique, observation du plancton. Visite d'une station de compostage et d'une plateforme recyclant notamment les algues vertes échouées sur le littoral. (Après-midi) : réalisation d'un support pour la restitution orale qui se déroulera sur le lycée.
Evaluation (Forme, critères, indicateurs)  : Sous la forme d'un oral de soutenance.
Résultats obtenus (Réalisations concrètes, productions, impact pédagogique sur les formations)  : Cette démarche pluridisciplinaire encourage le travail d'équipe, la mutualisation des approches et des points de vue. Les travaux sur le terrain ont favorisé l'implication des élèves. L'utilisation des outils de restitution a été formatrice. Réalisation de diaporamas et de films.
Analyse/diagnostic (Les réussites, les échecs, les difficultés, impact du projet sur la communauté éducative, les apprenants et les partenaires (indicateurs, enquêtes...))  : Cette séquence a développé la coopération et le sens du travail collectif chez les élèves à travers la pédagogie du projet.
Démarche conduite (Conceptions de l'EEDD mobilisées, interdisciplinarité, degré d'ouverture au territoire...))  : l'objet "zones humides", annoncé au départ comme étant au centre de l'action, n'est peut-être pas défini de manière totalement satisfaisante. Au regard de ce qui a été réalisé sur le terrain, l'action a visé plutot à analyser et à comparer deux zones naturelles sur le littoral qui présentent un fonctionnement écologique et une dynamique totalement différente. La première subit le jeu des forces naturelles (des marées), la seconde a été profondément transformée par la main de l'homme (polder). L'objectif suivi est de s'interroger sur les actions d'aménagement, sur leur pertinence et sur les rapports "homme-nature" sous-jacents qui ont influencé les modes de gestion de ces deux sites. En clarifiant mieux la nature de l'objet étudié, les enseignants évolueront avec plus d'aisance dans ce type de démarche.
Transférabilité : Sous réserve de la mobilisation de financements et de la présence de zones naturelles remarquables, cette démarche semble transférable.
Nom de l'établissement : Un lycée agricole
Localisation : Ouest de la France
Personne-ressource et contact : Jean François Le clanche
Présentation : Cet établissement d'enseignement agricole propose des formations initiales : seconde, une série scientifique (S) spécialité Biologie Ecologie, une série technologique spécialité sciences et technologies de l'agronomie et du vivant (S.T.A.V), des B.T.S.A en aménagement paysager, en technico-commercial spécialité vente et commercialisation des produits alimentaires et boissons, une licence professionnelle en aménagement du paysage. Des formations en alternance sont aussi proposées ainsi que des formations professionnelles pour adultes dans le domaine de l'horticulture, de l'aménagement paysager, de l'agroalimentaire.

Découverte de la diversité des aménagements sur un territoire littoral et touristique.

Thèmes abordés (Lesquels, liens avec les référentiels)  : Aménagements paysagers, aménagements "nature", jardins paysagers.
Objectifs poursuivis (Lesquels, principaux et secondaires, stratégiques et éducatifs, sectoriels/territoriaux)  : Cette progression a été contruite par un enseignant en sciences et techniques des aménagements. Durant une semaine, ses élèves ont découvert une diversité d'aménagements présents sur le littoral sud breton. Le matériau récolté sert d'illustration et d'étude de cas pour alimenter les cours de l'enseignant durant l'année scolaire. C'est aussi une découverte de la diversité des métiers de l'aménagement pour les élèves, une aide à l'orientation professionnelle.
Moyens financiers, matériels, humains mis en oeuvre : Budget d'hébergement sur le site de Beg-Meil de 3500 euros environ, un chauffeur, deux enseignants (aménagement et anglais) encadrant durant 5 jours 32 élèves.
Plan d'action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : Projet initial monodisciplinaire validé par l'équipe de direction du lycée.
Mise en oeuvre/actions réalisées : La séquence pédagogique s'est déroulée pendant 5 jours sur le site d'Agrocampus Ouest de Beg-Meil avec de nombreux déplacements sur le terrain.
Lundi matin: déplacement en car (lycée- Beg-Meil). Après midi: découverte de la ville de Concarneau: aménagement du port de plaisance, du port de peche, de la ville close (site touristique remarquable).

Mardi: matin: présentation du territoire et des enjeux de développement par un ingénieur du site de Beg-Meil puis organisation de la classe en travaux par groupes: parcours d'un itinéraire découverte de la ville de Quimper et réalisation de croquis de un ou deux points jugés comme étant remarquables par les élèves.

Mercredi: sortie nature sur l'estran avec un animateur nature. Etude comparée des aménagements de la mer blanche et du marais de Mousterlin.

Jeudi: découverte de divers aménagements paysagers (jardins remarquables): le Cloitre-Locmaria, le chateau de Laniron, le chateau de Trevarez.

Vendredi: bilan et retour en car (Beg Meil- lycée).
Résultats obtenus (Réalisations concrètes, productions, impact pédagogique sur les formations)  : Cette semaine sert de subtrat, de matériau pédagogique tout au long de l'année afin d'alimenter le cours de l'enseignant. Les activités menées sont souvent de type découverte.
Analyse/diagnostic (Les réussites, les échecs, les difficultés, impact du projet sur la communauté éducative, les apprenants et les partenaires (indicateurs, enquêtes...))  : Les élèves ont été assidus. Ils ont dialogué avec des professionnels et ont exploré des territoires qu'ils ne connaissaient pas. Ils ont notamment découvert toutes les problématiques liées à l'aménagement du littoral, points peu abordés dans l'enseignement agricole.
Améliorations à apporter, suggestions : Après échange avec l'enseignant, il est paru évident que cette séquence pédagogique pouvait être conduite de manière pluridisciplinaire. L'idée de mettre les élèves en situation de produire un rapport d'étude pour évaluer la qualité des aménagements visités a été évoquée. Des évolutions possibles de cette démarche pédagogique ont été ainsi mises en perspective durant le séjour.
Démarche conduite (Conceptions de l'EEDD mobilisées, interdisciplinarité, degré d'ouverture au territoire...))  : Cette démarche mériterait d'être plus ouverte vers les autres disciplines. Les élèves, souvent mis en situation d'observation, ont la capacité pour devenir de réels acteurs de leur formation durant cette séquence. La réalisation d'une production par le biais de la conduite d'un projet, défini en amont, parait possible et pertinente à réaliser. Ce projet mobilisera de nouveaux enseignants l'année prochaine, s'ils s'engagent dans cette démarche. On fonctionne içi sur la base du volontariat.

Documents joints :
Telecharger le fichier Fiche_recueil_expe_etablissement2.doc (23.0kB)
Telecharger le fichier Fiche_recueil_expe_peda.doc (23.5kB)