Nom de l'établissement : Un lycée agricole
Localisation : Fouesnant
Personne-ressource et contact : Jean François Le Clanche
Présentation : Cet établissement public local d'enseignement et de formation professionnelle agricole offre des parcours de formation initiale, par apprentissage ou par la formation continue dans les domaines de l'agriculture, de la filière cheval, de l'industrie agroalimentaire et de l'environnement.
Il regroupe un lycée, orienté vers la formation initiale. Des diplômes post-bacs sont délivrés (B.T.S, Licences professionnelles) dans les domaines de l'agriculture, de la filière cheval, de l'industrie agroalimentaire et de l'environnement. De plus, les élèves ont la possibilité de suivre un bac scientifique (S) ou technologique (S.T.A.V), qui permettent d'envisager des poursuites d'études longues (universités, ingénieurs, vétérinaires...) ou courtes (D.U.T, B.T.S…) .
A coté du lycée, on trouve un C.F.P.P.A (centre de formation professionnel pour adultes) qui délivre des formations adaptées au projet professionnel des stagiaires. Le centre de formation d'adultes propose un parcours de formation, un accompagnement et des modalités pédagogiques personnalisés.
Enfin, le centre de formation d'apprentis, dans le cadre de ses domaines d'activités, offre une structure et des méthodes de travail adaptées pour former les professionnels des métiers du cheval et de l'agriculture.

Approche des enjeux de développement sur la bande littorale du Finistère-sud.

Thèmes abordés (Lesquels, liens avec les référentiels)  : Les dynamiques de développement sur la commune de Fouesnant, les enjeux du secteur agro-alimentaire en Bretagne-sud, les enjeux liés à la reconquète de la qualité de l'eau et à la présence des algues vertes sur le littoral.
Emergence du projet (Contexte, éléments déclencheurs (personnes, idées, besoins, commandes), diagnostic préalable)  : L'actualité liée au phénomène des marées vertes en Bretagne à été un élément fort qui a orienté la construction de ce stage.
Objectifs pédagogiques poursuivis (Lesquels, principaux et secondaires)  : Plusieurs objectifs furent poursuivis. Le premier visait à connaitre le secteur de l'agroalimentaire breton, industrie puissante, en mutation et premier employeur des territoires investis. Le second visait à mieux connaitre la problématique de la qualité de l'eau et le phénomène des algues vertes.
Disciplines impliquées (Lesquelles, articulations de l'interdisciplinarité, référents pédagogiques)  : Approche pluridisciplinaire liant les sciences économiques et sociales, les techniques d'aménagement, la biologie et l'écologie, les techniques agro-alimentaires.
Moyens financiers, matériels, humains mis en oeuvre : Budget d'hébergement avoisinant les 3000 euros, pour 18 élèves de 1ère S.T.A.V ( 12 aménagement, 6 I.A.A) encadrés par trois adultes. A Rajouter les frais de transport.
Plan d'action et pilotage (Porteurs du projet, organisation de l'équipe pédagogique, organe de pilotage, présentation du scénario pédagogique, durée, échéancier, public cible, méthodologie)  : Projet pluridisciplinaire construit par les enseignants du lycée et validé par l'équipe de direction.
Mise en oeuvre/actions réalisées (Lesquelles, outils pédagogiques utilisés, ressources sollicitées, partenaires mobilisés)  : Lundi matin: transport. Après-midi: présentation du territoire de Fouesnant et des enjeux de développement par un ingénieur du site puis visite guidée de l'écloserie par des techniciens et initiation à la biologie marine: compréhension de la chaine alimentaire, des phénomènes d'euthrophisation et de malaigue, observation du planton au microscope.

Mardi matin: Visite d'une grande entreprise de l'agro-alimentaire et des processus de retraitement des eaux usées. Après-midi: visite d'un écomusée et découverte de la filière pêche et des enjeux liés à la gestion durable de la ressource halieutique.

Mercredi journée: découverte de la politique de l'aménagement d'une rivière et de son évolution, des aménagements construits, des nouveaux gestes professionnels des techniciens "rivière" au regard des enjeux du développement durable et des stratégies liées à la reconquete de l'eau conduites par une communauté de commune proche du littoral. Débat le soir avec un biologiste.

Jeudi matin: approche et découverte de la gestion durable d'un marais sur le littoral. Après-midi, visite d'une entreprise agro-alimentaire et de sa politique "environnementale". Retour le soir vers le lycée.
Résultats obtenus (Réalisations concrètes, productions, effets induits)  : Cette semaine a été une occasion pour les élèves de rencontrer les professionnels et les acteurs de terrain qui travaillent dans le secteur de l'aménagement et de l'agro-alimentaire. Au délà, ils se sont saisis des enjeux de développement existant sur la bande littorale et ont appréhendé la question de la qualité de l'eau en Bretagne.
Analyse/diagnostic (Les réussites, les échecs, les difficultés, impact du projet sur les apprenants (indicateurs, enquêtes...))  : Impact fort chez les apprenants lié à la rencontre avec les professionnels au moment où ils intègrent un nouvelle filière de formation dans un secteur qu'ils connaissent mal. Dépaysement profitable marquant une rupture dans le rythme scolaire des élèves et avec une certaine routine érodant leur esprit d'initiative et leur curiosité naturelle.
Améliorations à apporter, suggestions : Il y a lieu de penser qu'en mettant les élèves en situation de produire un rapport d'étude grace à une commande précise posée avant le début de cette séquence, il y aura une mobilisation plus effective des élèves. Pour se faire, il conviendrait d'organiser leurs travaux en sous-groupes, quitte à les faire fonctionner sous le mode type "bureau d'étude". Une restitution du travail (qui pourrait être évalué) devant un grand témoin offrirait un challenge et une motivation suplémentaire dans la conduite de ce travail chez les élèves.
Démarche conduite (Conduite pédagogique, processus pédagogiques mobilisés, interdisciplinarité, degré d'ouverture au territoire...))  : La présence de deux options: agro-alimentaires et aménagement induit une tension au niveau de la programmation des activités comme au niveau de la définition de l'objet de travail à proposer aux élèves. L'hétérogénéité du groupe classe est un élément délicat à gérer. Cette progression est donc une forme de compromis visant à toucher le public de ces deux filières. L'eau tout comme le développement durable sont les éléments en commun, le fil conducteur - centre organisateur de questionnements. Sur le plan pédagogique on peut rendre l'élève plus acteur de sa formation et de ses apprentissages. Deux dimensions semblent dans le cadre qui a été posé devoir être investies: l'approche territoriale meriterait d'être recentrée sur un territoire homogène afin d'offrir plus de cohérence pour comprendre le jeux des acteurs locaux. La construction d'une approche plus problématisée par les enseignants déclencherait vraisemblablement chez les élèves plus de dynamique et une implication plus forte dans leur apprentissage.