Nom de l'établissement : Lycée du Valentin
Localisation : Bourg-lès-Valence
Personne-ressource et contact : Çaldumbide Catherine 04-75-83-33-55 poste 788
Présentation : Le Lycée d'Enseignement Général et Technologique : 2nde GT, Bac Scientifique, Bac Techno STAV (EIL Production et Transformation), BTSA APV (système semencier) – STA (Aliments et Processus Technologiques) – TC (Produits Alimentaires et Boissons), CPGE ATS Bio.
Unité de Fomation par Apprentissage : Bac Pro BIT, BTS APV (système de culture orientation A.B.)
CFPPA de Bourg-lès-Valence : BP REA, CAP et BP agroalimentaire, Certiphyto, ...
CFPPA de Die : BP REA orientation agro-écologie, CS A.B., Mushers, …
CFPPA de Nyons : BP REA spécialité PPAM et productions méditerranéennes, CAPA SAPVER, DEAVS, ...
Exploitation Agricole : 65 ha – arboriculture sur 5 ha (pommes, poires, cerises, prunes) - viticulture sur 0,6 ha (Viognier) – production laitière 45 V.L. et leur suite 270 000 litres de lait/an dont 30 000 litres en vente directe – Point de vente Collectif – Activité ferme pédagogique (2000 enfants/an)...
Exploitation certifiée Agriculture Biologique depuis 2013.
Avec 84 % des élèves du Secondaire internes, la vie au lycée laisse un espace privilégié aux élèves hors des cours dans le cadre, notamment, des ateliers Développement Durable (DD).

Atelier DD « Chrysoperlis »

Thèmes abordés (Lesquels, liens avec les référentiels)  : Il s’agit du bilan d'un projet « atelier DD» conduit avec des élèves volontaires dans un cadre extrascolaire (mercredi après-midi et temps libres). Les réponses le concernant s’identifient avec cette puce, 'il s'agit d'un club qui fonctionne avec des élèves volontaires (6 lycéens des filières S et STAV) hors temps scolaire. Les chrysopes font également l'objet d'un travail pédagogique conduit par Madame Laurence VIRATELLE, enseignante de biologie-écologie, avec la classe de Term.S.
Les extrapolations possibles à un projet pédagogique s’identifient avec cette puce ().
Un document de synthèse référencé (2) regroupant les protocoles, partenaires, bibliographie
pour les actions mises en place dans le cadre du club « Chrysoperlis » est disponible sur simple demande.
Titre.
Club Chrysoperlis ou « Comment favoriser un auxiliaire naturel présent sur le site du Valentin « la chrysope » ? Fabrication et mise en place de boites d’hivernage - Mise en place d’un élevage local de chrysope - Techniques de lâchers dans l’environnement.
Thèmes abordés à partir de l’exemple de la chrysope.
Savoir. Biodiversité. Comprendre la régulation des bioagresseurs par les auxiliaires de cultures dans l’environnement de la culture. Notion d’auxiliaires indigènes. Comprendre le cycle de vie de l’auxiliaire
  • et savoir comment intervenir pour favoriser sa survie ou en améliorer son contrôle.
Faire et savoir-faire. Au niveau du club, être créatif, polyvalent, savoir prendre des initiatives,
devenir autonome, se répartir et gérer le suivi de l’élevage est devenu une manière de travailler.
Faire savoir. Savoir exposer les actions du club, caler sa communication à son interlocuteur, concevoir et réaliser des posters, un protocole,… Tout a été prétexte à la découverte et aux échanges.
Emergence du projet (Contexte, éléments déclencheurs (personnes, idées, besoins, commandes), diagnostic préalable)  : Contexte. Une des préoccupations de l'établissement est de préserver les auxiliaires des cultures
en les maintenant sur le site ou en enrichissant leur population locale. Une des actions importantes a été réalisée
  • avec l'implantation de haies. Mais il faut aussi comprendre et prendre en compte la régulation des bioagresseurs
  • par des auxiliaires indigènes au travers de la chrysope.
Eléments déclencheurs. La vie au lycée laisse un espace privilégié aux élèves hors des heures de cours dans le cadre des ateliers Développement Durable (DD). Le club « Chrysoperlis » est né de la volonté de "Favoriser les auxiliaires naturels présents sur le site du Valentin ", de la motivation très forte de 6 lycéens,
de l’équipe de Direction, des encadrants DD.
Objectifs pédagogiques poursuivis (Lesquels, principaux et secondaires)  : Préserver et maintenir sur l'exploitation un insecte auxiliaire naturellement présent " la chrysope ".
  • Enrichir sa population indigène par la mise en place d'un petit élevage local qui permettra des lâchers dans les vergers au printemps Remarque : comme ces insectes sont indigènes, déjà présents, leur population s'équilibrera naturellement. Au niveau humain Garder un esprit ludique tout en privilégiant une approche scientifique. Prendre confiance en soi. Apprendre en s’amusant, tout en étant rigoureux.
Disciplines impliquées (Lesquelles, articulations de l'interdisciplinarité, référents pédagogiques)  : Ecologie, Agronomie, Développement Durable, Sciences de la Vie et de la Terre, français (métamorphose dans la mythologie ; rédaction d’un article de vulgarisation), dessins, poésies, photos, …
Moyens financiers, matériels, humains mis en oeuvre : Elevage « assez rustique » si on a un peu d’expérience
Matériels utilisés = matériel de récupération - Matériel végétal = semences de fèveroles - Matériel animal = insectes fondateurs (chrysope et pucerons du pois) à acheter si pas recueillis dans l’environnement – achat Œufs d’Ephestia -Un local lumineux et normalement chauffé
Temps requis (2) 1 personne surveillance quotidienne de l’élevage (1h/ jour en routine). 3 fois par semaine L- M -V nourrissage et changement des pondoirs (rajouter 1h si une personne).
Plan d'action et pilotage (Porteurs du projet, organisation de l'équipe pédagogique, organe de pilotage, présentation du scénario pédagogique, durée, échéancier, public cible, méthodologie)  : Travailler sur relations et interactions cultures haies bioagresseur auxiliaires. Régulation avec notion de prédateurs généralistes, de parasitoïdes spécialistes, plantes hôtes, plantes relais, plantes sentinelles, plantes réservoir, plantes « catch and kill», ….
Echéancier / année scolaire : 09 construction & mise en place de boites d’hivernages. 09 à 01- travail des connaissances (cours) + préparation de l’élevage (protocole, semis, conception des pondoirs, etc. cf. (2) - 01 ouverture des boites + recueil des chrysopes hivernantes fondatrices de l’élevage (prévoir plan B en achetant des œufs de chrysopes ou des larves) - 01 à 05 élevage montée en puissance.
Grâce aux insectes disponibles à différents stades, possibilité de mise en place d’études sur les traits de vie, supports de ponte, tests de prédations, techniques de lâchers des auxiliaires, inondatif, inoculatif.
Mise en oeuvre/actions réalisées (Lesquelles, outils pédagogiques utilisés, ressources sollicitées, partenaires mobilisés)  : Conception et Installation de boites d’hivernage Elevage Semis de féveroles, élevages de pucerons sur fèveroles Elevage et nourrissage des adultes et des larves de chrysopes Réflexions - conceptions de supports de communication Organisation d’une Journée Portes Ouvertes (JPO) du club mercredi 18 janvier 2017.
En s’appuyant sur l’élevage, proposition de thèmes pour les apprenants - Conception et mise en place de protocoles ex Etude des traits de vie (courbe de ponte, durée d’incubation, durée des stades larvaires, essai de test de prédations, de comparaison de supports de ponte avec notion des termes modalités, de répétitions, statistiques)
Evaluation (Forme, critères, indicateurs)  : Qualité du travail / l’élevage / rédaction du protocole/ du compte rendu des essais Acquisition des connaissances.
Résultats obtenus (Réalisations concrètes, productions, effets induits)  : Travailler sur du vivant captive et passionne les jeunes. Le côté « innovation» pour ne pas acheter de matériel les a beaucoup intéressé (Cf. bouteilles de plastique transformées en pondoirs etc.).
Résultats obtenus
Bon rendement et bonne qualité de l’élevage Bon épanouissement et aisance des jeunes (2de GT, 1ere S et STAV, Term S) dans la conduite et le suivi de l’élevage même en dehors du mercredi, dans sa présentation ; dans la connaissance de la chrysope Emulation du groupe liée à son l’aspect volontaire et ludique JPO du club avec exposition, quizz, Interventions dans un collège.
Analyse/diagnostic (Les réussites, les échecs, les difficultés, impact du projet sur les apprenants (indicateurs, enquêtes...))  : Coté élevage Mise en place trop tardive des boites d’hivernages – Excellent retour au niveau pédagogique et humain – Bonne acquisition des savoirs, savoir-faire, du travail d’équipe.
Améliorations à apporter, suggestions : Editer les documents sur les auxiliaires, élevages, essais et protocoles pour qu’ils servent aux attentes pédagogiques.
Démarche conduite (Conduite pédagogique, processus pédagogiques mobilisés, interdisciplinarité, degré d'ouverture au territoire...))  : Très puissant comme moteur cf. Travailler sur du vivant captive et passionne les jeunes.
L’interdisciplinarité déjà abordée plus haut est tout à fait possible
Transférabilité : Oui les documents produits peuvent être diffusés en citant les sources
Bibliographie : En plus de ceux cités dans document (2) Connaitre et reconnaitre Koppert Reconnaître les auxiliaires, légumes et fraise sous serres, abris et en plein champ CTIFL etc.