Il y a 18 fiches.
Nom de l'établissement : LYCEE REINACH
Adresse : Domaine Reinach
1031 avenue Charles Albert
Localisation : La Motte-Servolex
cachauffedansleslyceesdubassinchamberien_la-motte-servolex.jpg

Ca chauffe dans les lycées du bassin chambérien !

Le projet en synthèse : 2014/2015 : Classe de Seconde GT : la seconde B
  • 23 élèves : 10 filles/13 garçons
  • Projet réalisé dans le cadre de l’EATDD
  • avec 6 autres lycées EN du bassin chambérien
Les actions concrètes en synthèse : Un sentier à idées pour agir!
Site Internet : http://www.reinach.fr
Personne-ressource et contact : Dominique BRUGIERE
Sous-titre ou complément de titre : Un sentier à idées pour agir!
Origine du projet ou de l’action : Projet EUREKA sur changement climatique.
Projet collectif (Education nationale et Education agricole)
7 Lycées du bassin chambérien
2014/2015
Partenaires impliquées (qui, sur quoi)  : Politique, agriculteurs, constructeur bois....
Moyens financiers, matériels, humains mis en œuvre : Financement EUREKA
Fond Etablissement
Plan d’action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : Dominique BRUGIERE et Thérèse BEGUIN, enseignantes
CaChauffeDansLesLyceesDuBassinChamberien (Recueil d'expériences Jeunes de l'EA)
créée le 06.11.2015 à 11:40, mise à jour le 02.06.2017 à 07:42.
Nom de l'établissement : LEGTA le CHESNOY
Adresse : 2190 avenue d'Antibes
45200 Amilly
Localisation : Amilly
gaspillagealimentairetrietrecyclagedesde_le-chesnoy.png

Gaspillage alimentaire, tri et recyclage des déchets

Le projet en synthèse : En partenariat avec la région CENTRE VAL de LOIRE, les personnels et les élèves du CHESNOY, nous menons sur site des actions en vue de réduire le gaspillage et trier les déchets alimentaires au self.
Une volontaire en service civique, Melinda TEBOULBI est présente 9H / semaine au CHESNOY pour le pilotage de ce projet.
Les déchets organiques (sauf  la viande) seront compostés au sein de l'exploitation avec la participation des élèves
Aussi, afin de fédérer des liens entre les élèves et l'équipe de restauration, les élèves sont sollicités 1H / an pour apporter leur contribution au rangement du self.
Les actions concrètes en synthèse : 1) Tri des déchets au self en 4 bacs : pain,
  • plastic, papier
  • déchets organiques (sauf la viande)
  • viande.

Le pain sera récupéré par des particuliers, les déchets organiques (sauf la viande) seront compostés au sein de l'exploitation. Pour ce faire, nous avons besoin de la participation des jeunes pour l'acheminement de ces déchets (à savoir, pour un élève, 1 semaine dans l'année scolaire).

2) A travers cette démarche, nous souhaitons aussi fédérer des liens entre les élèves et l'équipe de restauration. Nous demanderons de ce fait, aux élèves de participer pendant cette même semaine au rangement du self (10 minutes par jour).
Mots clés :
Site Internet : http://www.lechesnoy.fr
Personne-ressource et contact : Virginie FORGERON
Sous-titre ou complément de titre : idem
Sous-thèmes abordés : idem
Origine du projet ou de l’action : Une première démarche a été initiée lors d'un travail de groupe PIC en BTSA ACSE l'année 2014 _ 2015.

la vidéo sera présentée lors de la rencontre nationale
Objectifs du projet ou de l’action (principaux et secondaires)  : Sensibiliser l'ensemble des élèves et étudiants du CHESNOY dans leur consommation alimentaire.
Partenaires impliquées (qui, sur quoi)  : Conseil régional CENTRE val de LOIRE.
Moyens financiers, matériels, humains mis en œuvre : Melinda TEBOULBI.
Quelle place aux jeunes et dans quel cadre (cours/hors cours, degré d'autonomie/responsabilité, valorisation des compétences...)  : Tri des déchets quotidiennement dans un but économique
Récupération des déchets 2 fois / semaine dans un but écologique
Aide au nettoyage du self une semaine / an dans un but social
Plan d’action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : Planning annuel (répartition des élèves)
Évaluation (forme, critères, indicateurs)  : Partenariat avec la région pour l'achat d'un gaspi-pain afin de mesurer la quantité de pain gaspillé.
Quelles actions réalisées et quels résultats obtenus (visibles et moins visibles)  : - Sensibilisation des jeunes par une réunion plénière afin d'expliquer le projet de lutte contre le gaspillage au self.

- Panneaux d'affichage afin d'aider les élèves et étudiants à trier leurs déchets.

- Vidéo réalisée par les jeunes de BTSA ACSE de lutte contre le gaspillage au self qui est diffusée chaque midi au self, afin de sensibiliser les jeunes.
Quelles suites du projet ou de l’action ? Qu'est-ce que cela a permis ? (pour les apprenants, les équipes éducatives, l’établissement, au niveau de l'EA...)  : - Projet en cours non évalué.
Analyse du projet ou de l’action et améliorations ou perspectives  : - Projet en cours, avec bilan prévu en fin d'année scolaire.
GaspillageAlimentaireTriEtRecyclageDesDe (Recueil d'expériences Jeunes de l'EA)
créée le 05.11.2015 à 17:52, mise à jour le 02.06.2017 à 07:43.
Nom de l'établissement : Lycée agricole de Vendôme
Adresse : Route de la Vallée du Loir
BP 106 Areines
41106 Vendôme Cedex
Localisation : VENDOME
gestionetvalorisationdesdechetsdequipemen_vendome.jpg

Gestion et valorisation des Déchets d'équipements électriques et électroniques - DEEE

Le projet en synthèse : Constat : les adolescents, lycéens, étudiants, utilisent beaucoup de téléphones portables, smartphones, ordinateurs portables. Ils ne savent pas comment ces objets sont fabriqués et recyclés.

Objectif : Faire prendre conscience des déchets des DEEE, des matériaux et terres rares nécessaires à leur fabrication, aux conditions d'extraction de ces terres rares et au recyclage de ces déchets.
Les actions concrètes en synthèse : Proposer huit ateliers DEEE :
- collecte de DEEE
- ateliers de démontage pour comprendre quels sont les composants recyclables ou non
- ateliers de mise en scène de ces DEEE dans le cadre de la COP
- installation de la création au sein du lycée pour sensibiliser l'ensemble des usagers
Mots clés :
Personne-ressource et contact : Marilyn Genest
Sous-titre ou complément de titre : Gestion et valorisation des Déchets d'équipements électriques et électroniques - DEEE
Sous-thèmes abordés : Prolifération des équipements électriques et électroniques dans le monde, en France
Suréquipement - Société de consommation
Fragilité des équipements
Gestion des DEEE
Collecte des déchets
Recyclage des déchets
Origine du projet ou de l’action : Public adolescent, très utilisateurs d'objets électroniques
Volonté de sensibiliser, de faire prendre conscience

Désir de recycler tout le matériel informatique du lycée
Objectifs du projet ou de l’action (principaux et secondaires)  : Objectif : Faire prendre conscience des déchets des DEEE, des matériaux et terres rares nécessaires à leur fabrication, aux conditions d'extraction de ces terres rares et au recyclage de ces déchets.
Partenaires impliquées (qui, sur quoi)  : Valdem - syndicat de collecte des déchets du territoire de Vendôme
Eco organisme Eco Systèmes
Ecole et Nature, Réseau national d'éducation à la nature
Graine Centre, Réseau régional d'éducation à la nature
Association de protection de la nature locale : Athéna
Région Centre Val de Loire
Moyens financiers, matériels, humains mis en œuvre : Subventionnés par Eco-systèmes (partenariat avec Ecole et Nature)
Lycée agricole de Vendôme
2 enseignants - 2 éco-animateurs - Elèves volontaires éco-responsables
Quelle place aux jeunes et dans quel cadre (cours/hors cours, degré d'autonomie/responsabilité, valorisation des compétences...)  : jeunes volontaires de toutes classes et tous niveaux (50 élèves)
+ une classe de seconde générale (34 élèves)
ateliers encadrés par les 2 écoanimateurs, enseignants et intervenants

Responsabilité de démontage et de création artistique
Création de supports de communication
Plan d’action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : Projet réalisé dans le cadre de l'obtention du label Eco-Lycée

Porteur du projet : comité de suivi Eco-lycée

Personnes impliquées : 2 écoanimateurs, enseignants et intervenants lycéens et étudiants
durée : un temps fort d'octobre à décembre 2015 avec la réalisation des ateliers + de janvier à mai 2016 : gestion de l'ensemble des DEEE du lycée et réflexion du recyclage des matériels du lycée.
Public cible : lycéens, étudiants, personnels du lycée
méthodologie : mise en place d'ateliers et de communication "coup de poing"
Évaluation (forme, critères, indicateurs)  : Participation active au projet.
Nombre de personnes sensibilisées
Nombre de déchets (tonnage) de DEEE recyclés sur le lycée
Quelles actions réalisées et quels résultats obtenus (visibles et moins visibles)  : projet en cours de réalisation
Quelles suites du projet ou de l’action ? Qu'est-ce que cela a permis ? (pour les apprenants, les équipes éducatives, l’établissement, au niveau de l'EA...)  : projet en cours de réalisation
Analyse du projet ou de l’action et améliorations ou perspectives  : projet en cours de réalisation
Bibliographie : Cash Investigation : Les secrets inavouables de nos téléphones portables
GestionEtValorisationDesDechetsDEquipemen (Recueil d'expériences Jeunes de l'EA)
créée le 12.11.2015 à 11:09, mise à jour le 02.06.2017 à 07:53.
Nom de l'établissement : L.P.A. de Borgo
Adresse : 650 Route de Purettone
20290 BORGO
Localisation : Haute-Corse (BORGO)
impactsduchangementclimatiquesurlabiodive_borgho.png

Impacts du changement climatique sur la biodiversité marine de Corse

Le projet en synthèse : A partir du constat des modifications de la biodiversité marine locale, les élèves du lycée professionnel agricole de Borgo ont analysé en quoi les variations climatiques (réchauffement, régime des vents, élévation du niveau de la mer, érosion des sols...), ont-elles des conséquences sur la production primaire (phytoplancton). Ces phénomènes entraînent l'apparition de nouvelles espèces invasives et simultanément la régression d'espèces locales.
Les actions concrètes en synthèse : Les actions concrètes seront définies ultérieurement, au retour des Rencontres Nationales des élèves éco-responsables.
Site Internet : http://www.epl-borgo.fr/
Personne-ressource et contact : Sandrine CASANOVA
Sous-titre ou complément de titre : En quoi le réchauffement climatique impacte-t-il la production primaire ?
Sous-thèmes abordés : A définir ultérieurement
Origine du projet ou de l’action : Ce projet fait suite à la tenue d'une conférence début novembre 2015 à la STARESO (Station de Recherches Océanographiques et Sous-marines) de Calvi (Haute-Corse) et de son Directeur, Monsieur Pierre Lejeune.
Objectifs du projet ou de l’action (principaux et secondaires)  : A définir ultérieurement
Partenaires impliquées (qui, sur quoi)  : STARESO Calvi
Moyens financiers, matériels, humains mis en œuvre : A définir ultérieurement
Quelle place aux jeunes et dans quel cadre (cours/hors cours, degré d'autonomie/responsabilité, valorisation des compétences...)  : Le projet va être conduit avec 4 élèves d'une classe de Terminale Bac technologique STAV ( Science et Technologie de l'Agronomie et du Vivant), option "Aménagement et valorisation des espaces.
Il sera réalisé hors temps scolaire, c'est-à-dire le soir après les cours et le mercredi après-midi, ainsi qu'une partie du vendredi après-midi.
Les objectifs visés seront la valorisation de compétences extra-scolaires (travaux en groupes restreints, recherche documentaire en autonomie...).
Plan d’action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : A définir ultérieurement
Évaluation (forme, critères, indicateurs)  : Evaluation : diaporama + compte-rendus présentés à l'ensemble de la classe et aux équipes pédagogiques de la filière STAV;
Quelles actions réalisées et quels résultats obtenus (visibles et moins visibles)  : A définir ultérieurement
Quelles suites du projet ou de l’action ? Qu'est-ce que cela a permis ? (pour les apprenants, les équipes éducatives, l’établissement, au niveau de l'EA...)  : A définir ultérieurement
Analyse du projet ou de l’action et améliorations ou perspectives  : A définir ultérieurement
ImpactsDuChangementClimatiqueSurLaBiodive (Recueil d'expériences Jeunes de l'EA)
créée le 14.11.2015 à 22:48, mise à jour le 02.06.2017 à 07:50.
Nom de l'établissement : LEGTA LE PARACLET - AMIENS
Localisation : COTTENCHY 80440
lagroforesterielagriculturededemain_le-paraclet.jpg

L'agroforesterie : l'agriculture de demain

Le projet en synthèse : Dans le cadre d'une action pilotée par le conseil régional de Picardie et le rectorat d'Amiens (80), les élèves de la classe de terminale du bac techno filière aménagement et valorisation de l'espace ont mené une réflexion sur le thème du changement climatique.
A ce titre, ils ont cherché des alternatives à l'agriculture d'aujourd'hui et se sont tournés vers les systèmes agroforestiers. Ils ont construit leurs savoirs à travers ce projet en étudiant les bénéfices agronomiques et environnementaux d'une part de l'agroforesterie et d'autre part la filière bois énergie.
Les actions concrètes en synthèse : Participation à :
- Séminaire sur le changement climatique à Amiens
- Forum Education au Développement Durable à Amiens
- Journée régionale de la jeunesse
- Conférence Climat – Energie
- Forum de restitution des propositions, labellisation E3D
Site Internet : http://leparacletamiens.fr/
Personne-ressource et contact : HALEUX Mégane
Sous-titre ou complément de titre : alliance entre énergie et agriculture
Sous-thèmes abordés : Changement climatique (causes et conséquences)
Filière bois énergie
Captation du Carbone (photosynthèse)
Bénéfices agronomiques
Origine du projet ou de l’action : Participation à un projet piloté par la région Picardie et le rectorat d'Amiens et s'inscrit dans le projet de l'établissement EPL Le Paraclet.
Objectifs du projet ou de l’action (principaux et secondaires)  : - En externe
Sensibilisation au DD, aux enjeux et à l’évolution du climat;
Mise en réseau des connaissances;
Réflexion et propositions en faveur du climat.

- En interne au LEGTA Paraclet
Accompagner les élèves dans cette démarche;
Etudier des compétences en lien avec le projet;
S’engager dans une dynamique de projets.
Partenaires impliquées (qui, sur quoi)  : CRP (Conseil régional de Picardie)
Rectorat d'Amiens
Collège Victor Hugo de HAM
Ecole élémentaire Jules Verne de HAM
ADEME
CRPF
INRA ESTREES-MONS
Moyens financiers, matériels, humains mis en œuvre : Enveloppe du Conseil Régional de Picardie (1000€)

Moyens humains :
- M. Bienaimé et M. Audrechy (2 enseignants sur les temps de cours et hors classe)
- M. Browne (Proviseur)
- M. Leblanc (proviseur adjoint)
- Melle Colpaert (Service Civique Environnement)
- Mme Haleux (CPE)
- Elèves : M. Mayol, M. Cailloin, Melle Collot, M. Durenne, Melle Lengelle, M. Pringarbe
bf_imclogo_paraclet.jpg
Quelle place aux jeunes et dans quel cadre (cours/hors cours, degré d'autonomie/responsabilité, valorisation des compétences...)  : Temps de cours
Hors cours (mercredi après-midi)
Autonomie : réalisation des présentations, restitution et compte rendu
Compétences : Aisance orale, assurance dans la prise de parole, aptitude à vulgariser l'information
Plan d’action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : Porteurs du projet : la région Picardie (Mme Abdellatif)
Personnes impliquées : M. Bienaimé, M. Audrechy, M. Browne, M. Leblanc, Melle Colpaert, Mme Haleux
Organe de pilotage : LEGTA Le Paraclet
Public ciblé : Ecole élémentaire et collège de Ham, personnels et apprenants du lycée du Paraclet
Évaluation (forme, critères, indicateurs)  : Fin du projet COP 21 en Novembre 2015
Indicateur : labellisation E3D de l'établissement
Quelles actions réalisées et quels résultats obtenus (visibles et moins visibles)  : Réalisation d'une journée de rencontre avec les établissements partenaires où les élèves du Paraclet se sont positionnés en temps qu'enseignant.
Participation aux journées régionales de la jeunesse et de l'environnement en mai 2015
Quelles suites du projet ou de l’action ? Qu'est-ce que cela a permis ? (pour les apprenants, les équipes éducatives, l’établissement, au niveau de l'EA...)  : Lancement en novembre 2015 du projet Agroforesterie et application opérationnelle (plantation d'arbres et de haies) sur les terres du LEGTA du Paraclet.
Analyse du projet ou de l’action et améliorations ou perspectives  : Ce projet a permis de créer des initiatives et de sensibiliser le public au changement climatique, de le prendre en compte dans la lutte contre l'émission de gaz à effet de serre.
Trouver des solutions : notre solution l'Agroforesterie.
Ce projet COP 21 a permis de poser les bases du projet agroforestier de l'établissement et de l'exploitation qui s'engage sur 3 ans.
Les objectifs sont atteints.
Perspectives : réalisation d'opérations concrètes et à court terme de plantation d'arbres et arbustes.
bf_imdlogo_paraclet.jpg
LAgroforesterieLAgricultureDeDemain (Recueil d'expériences Jeunes de l'EA)
créée le 05.11.2015 à 19:06, mise à jour le 02.06.2017 à 07:54.
Nom de l'établissement : LPA CM de la Condamine
Adresse : 4, allée du Général Montagne
BP83
34120 Pézenas
Localisation : Languedoc-Roussillon
lecocantinedelacondamine_pezenas.jpg

L'écocantine de la Condamine

Le projet en synthèse : L'idée est de faire une cantine exemplaire, c'est-à-dire un lieu où on mange bien, où on raisonne l'approvisionnement, où on limite le gaspillage alimentaire, où on limite et valorise les déchets.
Les actions concrètes en synthèse : Toutes les actions sont réfléchies conjointement par les élèves et le service restauration (le chef cuisinier, en particulier).
- Mettre en place un réseau pour privilégier le circuit-court. Communiquer au self sur l'approvisionnement, l'origine des produits
- Limiter le gaspillage. Education du consommateur au "je ne mets dans mon plateau que ce que je vais manger". Travail sur les modes de distribution des plats, sur l'utilisation des restes...Communication au self pour éduquer
-Limiter et valoriser les déchets. Travail au niveau de l'approvisionnement. Tri des déchets. Valorisation du pain (pour des producteurs de volaille), des déchets végétaux (lombricomposteurs géants), projet de poulailler de quartier ...
Personne-ressource et contact : Gaëlle Pörtassau, Animatrice EDD,
Sous-titre ou complément de titre : Montrer l'exemple pour éduquer
Sous-thèmes abordés : - approvisionnement en circuit court
- gestion des déchets
- lutte contre le gaspillage alimentaire
Origine du projet ou de l’action : Depuis une dizaine d'années déjà, volonté des adultes de l'établissement de montrer que l'on peut et l'on doit être un consommateur responsable.
LEcocantineDeLaCondamine (Recueil d'expériences Jeunes de l'EA)
créée le 31.10.2015 à 10:30, mise à jour le 02.06.2017 à 08:01.
Nom de l'établissement : Lycée privé Sainte Maure
Localisation : 105 route de Mery 10150 Sainte Maure
les4emeagissentpourlaplanete_ste-maure.jpg

Les 4ème agissent pour la planète

Le projet en synthèse : L’année scolaire 2015-2016 des deux classes de 4eme du lycée privé Sainte Maure sera rythmée par de nombreux temps forts, dédiés au thème du « réchauffement climatique ».

Au-delà de ces temps forts, cette thématique sera reprise durant l’année scolaire par l’ensemble de l’équipe pédagogique en interdisciplinarité et transdisciplinarité.
L'année scolaire sera clôturée par une restitution aux familles des élèves.
Les actions concrètes en synthèse : Participation aux RNE2, suivi et décryptage des informations relayées par les médias au sujet de la COP21, participation aux 8ème Récid'Eau (visite du site, rencontre avec le parrain Vincent Hilaire - journaliste photographe, inscription au concours d'arts plastiques), collaboration à l’opération "un arbre pour le climat" organisée par la ville de Troyes, voyage d'études et classe d'eau, sur ce thème, ateliers à la journée portes ouvertes de l'établissement le 24 avril 2016, acquisition et utilisation d'une station météo, présentation des actions, travaux aux familles par les élèves, soirées-débat avec projection vidéo.
Personne-ressource et contact : Olivier Berthelot
Sous-titre ou complément de titre : Année scolaire 2015/2016 : Un parcours pluridisciplinaire pour sensibiliser les 4èmes au réchauffeme
Sous-thèmes abordés : Le réchauffement climatique sous différents angles : approche scientifique, historique, géographique, écologique, citoyenne, économique,...
Origine du projet ou de l’action : De nombreuses classes d'eau, participations aux récid'eau depuis la 3éme édition.
Suite aux réunions bilans de fin d'année scolaire 2014/2015, pour s'adapter à un public de jeunes élèves, dit "génération zapping", l'équipe pédagogique des 4èmes du Lycée de Sainte Maure souhaite travailler sur une thématique, tout au long de l'année. Ce thème, en lien avec l'actualité, sert de fil conducteur et assure un lien entre les disciplines, les contenus pédagogiques, les enseignants et les apprenants.
La tenue de la COP21, du 30 novembre au 11 décembre 2015 cette année a conduit naturellement l'équipe à choisir la thématique du "réchauffement climatique".
Partenaires impliquées (qui, sur quoi)  : Agence de l'eau Seine Normandie, Association des Maires de France, communauté d'agglomération du Grand Troyes, Réseau national d'éducation pour un développement durable de l'éducation agricole...
Moyens financiers, matériels, humains mis en œuvre : Les actions sont cofinancées par l'établissement, l'Agence de l'eau, Réseau nationale d'éducation pour un développement durable de l'éducation agricole...
Organisation singulière de l'année: des semaines, journées et soirées sont réservées à ces activités.
Un projet d'acquisition de station météo est en cours. Le programme et la destination du voyage d'étude, ainsi que le programme de la classe d'eau restent à finaliser.
L'ensemble de l'équipe pédagogique est mobilisé, ainsi que de nombreux intervenants.
Quelle place aux jeunes et dans quel cadre (cours/hors cours, degré d'autonomie/responsabilité, valorisation des compétences...)  : Cette approche permet de favoriser l'apprentissage des élèves dans un cadre pluridisciplinaire.

Les jeunes sont davantage acteurs. Ils ont élu quatre élèves éco-correspondants qui seront ambassadeurs de l'établissement pour participer aux RNE2. Ils participent aux rencontres des Récid'eau, au concours d'arts plastiques, au voyage d'études et à la classe d'eau. Ils relèvent et assurent le suivi des données météo sur le site du lycée. Ils animent un stand aux journées portes ouvertes. Ils restituent le travail de l'année à leur famille durant un temps fort, pour clôturer l'année.

Lors des échanges qu'ils réalisent sur la thématique et des actions qu'ils mènent, ils apprennent à écouter et à entendre la parole de l'autre, à s'exprimer clairement devant un groupe et prennent, pour quelques-uns confiance en eux. Ils gagnent en savoir, savoir-être, savoir-vivre et savoir-faire.

Il est également question, pour eux, d'être capable d'effectuer des choix et de les justifier ; par ailleurs, il s'agit d'apprendre à travailler avec rigueur et à travailler en équipe lors de la réalisation de certaines tâches
Ils peuvent valoriser des capacités artistiques et techniques; les ambassadeurs, quant à eux portent les projets de la classe et développent leur responsabilité.
Plan d’action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : L'ensemble de l'équipe pédagogique et de direction est impliqué.
Pilote: Olivier Berthelot
Des réunions de travail sont organisées à la demande de l'équipe.
Conseils de classe, réunions parents-professeurs, journée portes ouvertes
Évaluation (forme, critères, indicateurs)  : Indicateurs: motivation, implication, comportement global des élèves en cours et en sorties-projets, retour des élèves lors des conseils de classe, notes et résultats scolaires, retour des familles...
Restitution autour d'un évènementiel en présence des familles.
Taux de fréquentation du stand lors des journées portes ouvertes.
Quelles actions réalisées et quels résultats obtenus (visibles et moins visibles)  : Ce projet s'inscrit dans la suite logique des actions menées depuis plusieurs années par les promotions précédentes :
o Classes d'eau dans tous les cycles
o Participation à l'opération de "La Seine au 7ème continent"
o Plantation d'arbres, de haie
o Recyclage des stylos
o Dégustation et promotion de produit locaux
o Distribution de pommes pendant la semaine du goût
o Nettoyage des berges de Seine

Ces actions pédagogiques viennent en écho aux référentiels de formation et permettent de donner du sens à la notion de Développement Durable. Elles apportent une valeur écocitoyenne aux élèves.
Quelles suites du projet ou de l’action ? Qu'est-ce que cela a permis ? (pour les apprenants, les équipes éducatives, l’établissement, au niveau de l'EA...)  : Cette notion de projet "fil conducteur" sera renouvelée en classe de 4ème.
La notion de sensibilisation au réchauffement doit perdurer dans l'établissement à travers des actions éducatives en lien avec le développement durable.
Les suivis météo sur le site de l'établissement seront poursuivis.
Analyse du projet ou de l’action et améliorations ou perspectives  : Projet en cours.
Un bilan sera établi en fin d'année scolaire.
La mobilisation de l'ensemble de l'équipe pédagogique est indispensable.
Le thème choisi doit être validé dès le mois de juin, afin que les enseignants s'approprient le projet et adaptent les contenus pédago
Les4emeAgissentPourLaPlanete (Recueil d'expériences Jeunes de l'EA)
créée le 19.11.2015 à 11:32, mise à jour le 02.06.2017 à 08:02.
Nom de l'établissement : Nantes Terre Atlantique
Adresse : Site de Jules Rieffel :
5 rue de la Syonnière
44 800 Saint-Herblain
Localisation : 44 800 Saint Herblain
lesactionsdesecosresponsables_img_3887.jpg

Les actions des EcosResponsables

Thèmes abordés (Lesquels, liens avec les référentiels)  : - La coopération internationale : filière cacao (Cameroun)
- Biodiversité : Volière, Hérisson, Apiculture, groupe naturaliste, éco-pâturage
- Produire autrement : Aquaponie, Permaculture
- Gestion des déchets
- Intergénérationnel
Présentation succincte : La coopération internationale :
En partenariat avec le Collège Régional d'Agriculture d'Ebolowa, pour la création d'une filière de transformation du chocolat. Cette filière permet aux agriculture du Cameroun de valoriser la matière première (cacao), et de pouvoir vivre de leur métier.

Biodiversité :
La volière et les hérissons sont accueilli sur le site du lycée. Suite à des soins vétérinaires en partenariat avec l'école vétérinaire d'Orinis de Nantes, les animaux sont réhabilités.
La mise en place de ruchers, permet au élèves d'apprendre à connaitre les abeilles.
Le groupe naturaliste recense les espèces animales ou végétales des 35 ha du lycée et édite un bulletin. Les informations obtenues sont transmises à des associations de protection de la faune et de la flore.
L'éco-pâturage est pratiqué à Jules Rieffel pour pouvoir entretenir les 35 ha et produire de la viande. Les ânes et moutons (espèce régionale), permettent le pâturage.

Produire autrement :
L'aquaponie permet la double production de végétaux et de poissons grâce aux échanges de ces deux organismes. Un circuit permet la récupération des minéraux est bactéries de ces êtres vivants pour une production efficace.
La permaculture permet la cohabitation et des interactions positive sur les végétaux toute l'année.

Gestion des déchets :
Tri des déchets au self avec un compost, et le pain est donné à une association.

Intergénérationnel :
Activités ludiques avec des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer (dans un accueil de jour). Ces activités permettent les échanges entre les différentes générations.

Tous ces projets permettent de favoriser l'autonomie des EcosResponsables et le développement des compétences personnelles et professionnelles.
Le projet en synthèse : Tous ces projets permettent de favoriser l'autonomie des EcosResponsables et le développement des compétences personnelles et professionnelles réutilisables.

Personne-ressource et contact : Florent DIONIZY
Sous-titre ou complément de titre : Projets des EcosResponsables
Origine du projet ou de l’action : Idées des élèves. Et mise en place des projets par les élèves.
Objectifs du projet ou de l’action (principaux et secondaires)  : Création d'activités qui ont pour but de créer de nouvelles actions pour le développement durable.
De rendre autonome les élèves investis dans des projets qui leurs plaisent et de leur choix.
Partenaires impliquées (qui, sur quoi)  : Oniris (école vétérinaire de Nantes) pour la réhabilitation des oiseaux et hérissons.
Le collège régional d'agriculture d'Ebolowa pour la filière de transformation du chocolat.
L'accueil de jour de Saint-Herblain pour le projet inter-générations.
La mairie de Saint-Herblain pour l'éco-pâturage des ânes dans le parc de la Gournerie.
L'association "Pain contre la faim" pour le tri des déchets.
Moyens financiers, matériels, humains mis en œuvre : AERA : Association des EcosResponsables et Associés
Quelle place aux jeunes et dans quel cadre (cours/hors cours, degré d'autonomie/responsabilité, valorisation des compétences...)  : Des réunions sont prévues tous les mardis midi.
L'implication dans les projets se passent lors des temps libres, principalement le soir.
Plan d’action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : Florent Dionizy est le référent et principal organisateur des écoresponsables (charger de mission du développement durable).
Des professeurs sont impliqués dans divers projets.
Les élèves sont les premiers acteurs des projets et organisation.
Quelles actions réalisées et quels résultats obtenus (visibles et moins visibles)  : Développement des compétences individuelles et collectives.
Quelles suites du projet ou de l’action ? Qu'est-ce que cela a permis ? (pour les apprenants, les équipes éducatives, l’établissement, au niveau de l'EA...)  : La participation aux différents projets permet le développement de dossier de compétences.
LesActionsDesEcosresponsables (Recueil d'expériences Jeunes de l'EA)
créée le 02.06.2017 à 09:58, mise à jour le 19.12.2017 à 10:33.
Nom de l'établissement : LEGTA Obernai
Adresse : 44 Boulevard de l'Europe
67210 OBERNAI
Localisation : OBERNAI
lesbiocharsunesolutionpourlavenirdela_obernai.jpg

Les biochars, une solution pour l'avenir de l'agriculture?

Le projet en synthèse : Après avoir été sensibilisés aux Biochars, nous avons souhaité approfondir le sujet et étudier la faisabilité de cette stratégie culturale. Non convaincus par la seule dimension agronomique du procédé, nous avons alors abordé son aspect environnemental, qui nous semble relativement intéressant.

Nous désirons donc aborder le sujet sous différents aspects, à savoir:
- La terra preta des précolombiens, cet or noir légendaire
- La pyrolyse, cette réaction exothermique qui nous permet d'obtenir du charbon de bois, en dégageant très peu de gaz à effet de serre
- Les biochars et la vie du sol: vers une amélioration de la qualité des sols?
- Les biochars: un puits de carbone durable?
Les actions concrètes en synthèse : Nous avons participé à un voyage d'études en Allemagne, par lequel nous avons pu discuter avec des doctorants qui étudient le sujet, mais également avec des agriculteurs qui essaient ce procédé sur leurs exploitations agricoles.
Nous nous sommes également entretenus avec M. Sitki Kurhan, de la société Terra Magica, qui commercialise du biochar en sacs (à la manière du terreau) qu'il préconise pour le jardinage.
Pour notre part, en parallèle aux expériences de M. Freddy Merckling sur la houblonnière du lycée, nous avons fait pousser du maïs dans des bacs contenant différentes proportions de biochar afin d'observer d'éventuelles singularités.
Mots clés :
Personne-ressource et contact : Michel Jacob, Bernard Wentz et Anne Ritzenthaler
Sous-titre ou complément de titre : Le biochar: une solution agronomique pour lutter contre le réchauffement climatique
Sous-thèmes abordés : -Agronomie
-Chimie (pyrolyse)
-Environnement
-CO2
-Vie du sol
Origine du projet ou de l’action : Le projet est venu d'une idée de M. Merckling, le chef de l'exploitation du lycée agricole.
Objectifs du projet ou de l’action (principaux et secondaires)  : Nous souhaitons dans un premier temps faire découvrir les biochars à un public plus large pour en favoriser l'usage, et ainsi la production.
L'objectif secondaire serait d'amorcer un projet d'unité de pyrolyse à l'échelle locale, en partenariat avec le lycée agricole, divers agriculteurs ou autres organismes.
Partenaires impliquées (qui, sur quoi)  : -Freddy Merckling (chef d'exploitation du lycée agricole)
-Michel Jacob (professeur d'Agronomie)
-Bernard Wentz (DRAAF)
-Anne Ritzenthaler (professeur d'ESC)
Moyens financiers, matériels, humains mis en œuvre : Un petit budget expérimental a été obtenu auprès de M. Merckling.
Déplacements (Allemagne)
Quelle place aux jeunes et dans quel cadre (cours/hors cours, degré d'autonomie/responsabilité, valorisation des compétences...)  : Dans le cadre d'un Projet d'Initiatives et de Communication, sur quelques plages de cours et beaucoup de plages hors cours.
Nous sommes en autonomie, mais suivis de près par nos professeurs coordinateurs.
Ce projet est nécessaire à l'obtention du BTS.
LesBiocharsUneSolutionPourLAvenirDeLA (Recueil d'expériences Jeunes de l'EA)
créée le 29.10.2015 à 17:13, mise à jour le 02.06.2017 à 08:08.
Nom de l'établissement : LEAP st sorlin
Adresse : 10 place de la Halle
01150 St Sorlin en Bugey
Localisation : saint sorlin en bugey
luttonscontrelegaspillage_sorlin.jpg

luttons contre le gaspillage

Le projet en synthèse : Lutte contre le gaspillage alimentaire et favoriser le recyclage
Les actions concrètes en synthèse : Gaspillage alimentaire
Installation d'un gachimètre à pain pour faire prendre conscience du gaspillage de pain
Chaque élève ne prendre qu'une tranche au premier passage mais peut revenir se servir
la quantité de pain jetée est passée de 38 baguettes à 28 dans les 7 premières semaines de cours
l'action doit se poursuivre par une lutte contre le gaspillage alimentaire dans sa totalité avec pesée des quantités de nourriture jetée
Installation de composteurs
recyclage du papier
visite de déchetteries
Mots clés :
Personne-ressource et contact : genevieve bouvet agnelli
Sous-titre ou complément de titre : n'en perdons plus une miette
Origine du projet ou de l’action : constatation de la quantité de pain jetée au self du lycée
Partenaires impliquées (qui, sur quoi)  : sociéte de restauration : suivi de la quantité de pain jeté, installation du gachimètre et entretien
LuttonsContreLeGaspillage (Recueil d'expériences Jeunes de l'EA)
créée le 04.11.2015 à 15:23, mise à jour le 02.06.2017 à 08:32.
Nom de l'établissement : lycée agricole de St lÔ thère
Localisation : 50620 Le Hommet d'Arthenay
mieuxnourrirleshommesdemain_st-lo.jpg

mieux nourrir les hommes demain

Le projet en synthèse : Les projet émanent du projet d'établissement en développement durable.
Certains sont pris en charge par les élèves et d'autres sont à l'initiatives des encadrants.
Les actions concrètes en synthèse : un fruit à la récré : sensibiliser les élèves à diversifier leur alimentation en mangeant des fruits de saison.
élaboration d'une plaquette pour la préservation des milieux aquatiques
l'agroécologie sur l'exploitation
l'heure de vie lycéenne pour avoir du temps pour s'engager et participer à la vie collective du lycée.
Mots clés :
Site Internet : http://saint-lo-there.fr
Personne-ressource et contact : line lecomte
Sous-titre ou complément de titre : un fruit à la récréation
Origine du projet ou de l’action : Lors de la commission alimentation à laquelle assistait plusieurs élèves l'idée est sortie que le goûter était toujours le même. D'autre part, les délégués de classe , lors de leur journée de formation, ont imaginé de projets qui répondraient aux objectifs du projet d'établissement dont les axes sont Produire et transformer responsable, Mieux vivre ensemble, Impliquer l'EPL dans le territoire, Apprendre au XXI ème siècle et Eduquer aujourd'hui.
Ils ont imaginé proposer des fruits à la récréation de l'après-midi.
Objectifs du projet ou de l’action (principaux et secondaires)  : Un moment convivial et sain.
Partenaires impliquées (qui, sur quoi)  : France agrimer
Le personnel des cuisines
Les surveillants
Moyens financiers, matériels, humains mis en œuvre : france Agrimer subvention à 76 % produits frais hors taxe

Les animations ont été réalisées par les élèves :
brochettes de fruits
smothies
bf_imcimg_4797.jpg
Quelle place aux jeunes et dans quel cadre (cours/hors cours, degré d'autonomie/responsabilité, valorisation des compétences...)  : les jeunes se sont mobilisé sur l'heure de vie lycéenne (le jeudi de 13H30-14H30)
ils ont élaboré le budget, présenté leur projet à la direction et préparé les animations.
Ils ont été soutenus par Line Lecomte, animatrice dd.
Plan d’action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : Corentin Pelletier, Ophélie Lefeuvre et Mathieu Lavalley ont mené à bien cette opération en organisant la distribution tous les jeudis et en la ponctuant d’animations.

Calendrier : Commencer une distribution de fruits lors de la pause de 15H20 à partir du jeudi 12 mars. Ce jeudi faire une animation autour des fruits en faisant des brochettes de fruits à distribuer. Une autre animation est prévue le 7 mai avec préparation de smothies.
distributions : 12 mars, 19 mars, 26 mars, 2 avril, 9 avril, 7 mai, 21 mai, 28 mai, 4 juin!
Évaluation (forme, critères, indicateurs)  : Contrairement aux idées reçues de la part des surveillants et du personnel de cuisine, les élèves n'ont pas gâché les fruits proposé. Au contraire, l'offre n'était pas toujours assez importante pour satisfaire tout le monde.

Le choix de la date des animations est difficile.
Quelles suites du projet ou de l’action ? Qu'est-ce que cela a permis ? (pour les apprenants, les équipes éducatives, l’établissement, au niveau de l'EA...)  : L'opération a été un succès. Pour preuve , lors du premier conseil des délégués,elle a été plébiscitée. Il faudra trouver des volontaires pour la reconduire et mettre en place des animations. La nécessité des faire des animation ne va pas de soi pour les élèves. or c'est une des conditions pour être subventionné par France Agrimer mais aussi pour s'assurer de la bonne réception de l'opération.
MieuxNourrirLesHommesDemain (Recueil d'expériences Jeunes de l'EA)
créée le 03.11.2015 à 14:39, mise à jour le 02.06.2017 à 08:12.
Nom de l'établissement : lycée agricole public de l'Orne SEES
Adresse : Avenue du 11 novembre
61500 SEES
Localisation : Sées

projet en construction

Personne-ressource et contact : maria saunier
Sous-titre ou complément de titre : mise en place d'un groupe éco-responsable dans l'établissement
ProjetEnConstruction (Recueil d'expériences Jeunes de l'EA)
créée le 13.11.2018 à 15:26, mise à jour le 13.11.2018 à 15:26.
Nom de l'établissement : ENIL Mamirolle
Adresse : grande rue 25620 MAMIROLLE
Localisation : MAMIROLLE
sensibilisationaunemeilleureutilisationde_mamirolle.jpg

Sensibilisation à une meilleure utilisation de l'eau

Le projet en synthèse : Contribuer à une meilleure utilisation de l'eau dans les ateliers de transformation agroalimentaire de l'ENIL, en sensibilisant les élèves qui fabriquent les fromages
Les actions concrètes en synthèse : Analyse des pratiques de nettoyage par les élèves
Échanges sur ces pratiques
Production de supports de sensibilisation : guide de bonnes pratiques
Personne-ressource et contact : Jean-Louis BERNER
Sous-titre ou complément de titre : Des économies d'eau dans les fabrications de l'ENIL
SensibilisationAUneMeilleureUtilisationDe (Recueil d'expériences Jeunes de l'EA)
créée le 09.11.2015 à 16:43, mise à jour le 02.06.2017 à 08:13.
Nom de l'établissement : DRAAF SRFD
Adresse : DRAAF/SRFD Haute-Normandie
Cité administrative St Sever
2 rue Saint-Sever
76032 Rouen cedex
Localisation : Rouen
simulcop21normandie_simulcop.jpg

SIMUL'COP21 NORMANDIE

Le projet en synthèse : + 2,8 degrés ! Après une journée de négociation marathon sur le climat, les lycéen-nes et étudiant-es sont parvenus à un accord politique volontariste et ambitieux sur le climat « Les accords de Rouen « visant à limiter le
changement climatique à + 2,8 º C d’ici à 2050.


Pour préparer l’accueil de la conférence des parties de Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique (COP21) qui se tiendra à Paris en décembre 2015, l’enseignement agricole technique (DRAAF) et supérieur (ESITPA) de Haute-Normandie ont organisé, le mardi 21 avril 2015 dans l’hémicycle du Conseil Régional, une journée de simulation interactive (serious game) sur le climat « SIMUL’COP21 NORMANDIE » en partenariat avec l’association CLIMATES et le journal GLOBULES.

Cette initiative avait pour objectif de rendre plus accessible aux jeunes haut-normands les négociations internationales sur le climat.

Dans ce lieu emblématique de l’exercice de la citoyenneté, la simulation a mobilisé 70 jeunes « diplomates » répartis en 12 délégations étatiques « pays », 2 délégations non étatiques représentantes de la société civile (entreprises pétrolières et ONG environnementales) et une délégation de journalistes. Ils font partie de la génération qui devra nécessairement s’engager et trouver des solutions pour relever le défi du changement climatique afin de préserver l’avenir de l’humanité.

« Quand je me suis mise dans la peau d’une femme politique, d’un chef de
gouvernement, je me suis sentie importante. Et quand j’ai vu tous ces étudiant-es et lycéen-nes très impliqué-es dans la mission qui leur a été
confiée, je me suis dit que cette nouvelle génération va changer le monde
».

L’expérience a montré l’intérêt de construire des situations d’apprentissage
scénarisées dans lesquelles les jeunes sont responsabilisés
. « Cette simulation apporte réellement quelque chose de nouveau dans la manière d’apprendre et d’éduquer : une vision claire et réaliste de ce qu’est le réchauffement climatique ainsi qu’une autonomie dans l’acquisition des savoirs, ancrés dans l’actualité internationale » explique Edith Ulrich, enseignante au lycée agricole d’Yvetot.
Les actions concrètes en synthèse : Une journée de formation et une journée de simulation

Préparation des apprenant-es (2 mois)
Personne-ressource et contact : Emmanuel BON
Sous-titre ou complément de titre : Un "jeu sérieux" pour éducquer au changement climatique
Sous-thèmes abordés : Agriculture, énergie, solidarité et coopération internationale, ...
Origine du projet ou de l’action : Réseau régional (SRFD) EDD
Objectifs du projet ou de l’action (principaux et secondaires)  : Cette initiative avait pour objectif de mobiliser et de rendre plus accessible aux jeunes haut-normands les négociations internationales sur le climat.
Partenaires impliquées (qui, sur quoi)  : Association CLIMATES et Journal GLOBULES
Moyens financiers, matériels, humains mis en œuvre : Etablissements, ESITPA et DRAAF et Région Haute-Normandie
bf_imc_dsc8427.jpg
Quelle place aux jeunes et dans quel cadre (cours/hors cours, degré d'autonomie/responsabilité, valorisation des compétences...)  : Apprentissages formels et informels en autonomie et en responsabilité valorisés par une attestation de reconnaissance et un badge (certificat) numérique.
Plan d’action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : SRFD, référent-es pédagogiques
Évaluation (forme, critères, indicateurs)  : Clip vidéo, enquête auprès des apprenant-es et des enseignant-es
Télécharger le fichier : fichier1_SIMULCOP21NORMANDIE-GLOBULES.pdf
Télécharger le fichier : fichier3_Infographie-Openbadges.pdf
SimulCop21Normandie (Recueil d'expériences Jeunes de l'EA)
créée le 02.11.2015 à 11:15, mise à jour le 02.06.2017 à 08:14.
Nom de l'établissement : Legta Périgueux
Adresse : 24660
Coulounieix Chamiers
Localisation : Périgueux
theatreforum_perigueux.jpg

théâtre forum

Le projet en synthèse : Construire un outil de sensibilisation en direction des publics lycéens et étudiants sur les comportements au quotidien des jeunes par rapport à l'alimentation, la gestion des déchets et la mobilité.
Les actions concrètes en synthèse : Intervention d'une comédienne professionnelle pour le travail d'écriture et la mise en scène.
5 représentations dont 2 à l'Université de Périgueux dans le cadre de l'action régionale "campus 21"
Personne-ressource et contact : Jérome Guyot
Sous-titre ou complément de titre : outil de sensibilisation au développement durable
Partenaires impliquées (qui, sur quoi)  : Isabelle Gazonnois, comédienne, théâtre du Petit Paradis
Univesrité de Périgueux
CPIE de Varaignes
Conseil régional Aquitaine
SRAL DRAAF Aquitaine
Moyens financiers, matériels, humains mis en œuvre : convention pour l'intervention de la comédienne
TheatreForum (Recueil d'expériences Jeunes de l'EA)
créée le 16.10.2015 à 14:47, mise à jour le 02.06.2017 à 08:15.
Nom de l'établissement : MFR DOMAINE DE LA SAULSAIE
Adresse : Le tri des déchets
Localisation : La Saulsaie
tridesdechets_saulsaie.jpg

Tri des déchets

Le projet en synthèse : Tri des déchets dans toutes les classes et lieux de vie de la MFR.
Tri des déchets organiques issus des cuisines et de la cantine.
Les actions concrètes en synthèse : Mise en place dans chaque lieu de vie de poubelles de tri: papier à recycler, papier réutilisable en feuilles de brouillon, cannettes alu et bouteilles plastiques.
Fabrication par les élèves de seconde de composteurs à partir de matériaux recyclés.
Mots clés :
Personne-ressource et contact : Armelle Delome
Sous-titre ou complément de titre : La convertion des déchets
Sous-thèmes abordés : Évaluation de la quantité de déchets produits par l'établissement. Mesures à prendre pour les diminuer.
Mise en place de poubelles de tri et de conteneurs de collecte au sein de l'etablissement
Origine du projet ou de l’action : Sensibilisation au gaspillage et au coût de traitement des déchets. Intérêt du recyclage
Objectifs du projet ou de l’action (principaux et secondaires)  : Diminuer le volume de déchets, baisser la facture de gestion des poubelles
Partenaires impliquées (qui, sur quoi)  : 3CM: Communauté de Communes du Canton de Montluel
Moyens financiers, matériels, humains mis en œuvre : Conteneurs de tri fournis par la communauté de commune.
Poubelles de tri achetées par l'établissement
Participation des élèves pour la collecte à travers des services hebdomadaires
Quelle place aux jeunes et dans quel cadre (cours/hors cours, degré d'autonomie/responsabilité, valorisation des compétences...)  : Participation active des jeunes à la collecte chaque semaine, à tour de rôle.
Plan d’action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : 2 formateurs Eco Responsables en charge du projet.
Une formatrice en charge du projet composteur
Quelles actions réalisées et quels résultats obtenus (visibles et moins visibles)  : Tri hebdomadaire, qui fait suite aux tris quasi-quotidiens des élèves
Quelles suites du projet ou de l’action ? Qu'est-ce que cela a permis ? (pour les apprenants, les équipes éducatives, l’établissement, au niveau de l'EA...)  : Moins de gaspillage de papier
Analyse du projet ou de l’action et améliorations ou perspectives  : Projet composteur en cours
TriDesDechets (Recueil d'expériences Jeunes de l'EA)
créée le 23.10.2015 à 14:43, mise à jour le 02.06.2017 à 08:16.
Nom de l'établissement : EPL Lyon Saint Genis Laval - Lycée André Paillot
Adresse : 4 chemin des Grabelières
69230 Saint Genis Laval
Localisation : SAINT GENIS LAVAL
undebatetdesactionspourcomprendrelechan_st-genis.jpg

Un débat et des actions pour comprendre le changement climatique

Le projet en synthèse : Avec le groupe EATDD (Ecologie, Agronomie, Territoire et DD) de la classe de 2nde GT, il s'agit de découvrir le territoire péri-urbain de notre lycée et sa valorisation dans une perspective de durabilité en lien avec l'actualité COP21, selon 3 temps :
- Organisation d'un débat au sein de la classe
- projet inter-établissement vidéo avec la Région "Du champ à l'assiette : enseigner à produire, transformer et consommer autrement"
- créer notre propre jardin agro-écologique pour sensibiliser au "consommer bio et local"
Les actions concrètes en synthèse : Recherche biblio (5/10/15) et visite d'un éco-quartier (Confluence à Lyon) le 2/11/15
Un débat sur la thématique : "le chauffage au bois et la voiture électrique comme solutions au changement climatique ?" organisé le 16/11/15
Découverte le 8/10/15 d'un lycée horticole voisin (Pressin) avec cueillette de légumes pour la transformation dans notre halle technologique (TP ketchup, légumes cuits sous vide, pain d'épices) et dans notre self
(circuit court/consommation locale et de saison)
Création d'un jardin pédagogique en projet au printemps 2016
Personne-ressource et contact : Christel SIMON, référente éco-responsable
Sous-titre ou complément de titre : Avec les élèves en E.A.T.D.D.
Sous-thèmes abordés : Enjeux liés au climat/COP21
Eco-quartier
Produire, transformer, consommer autrement / local et bio
Jardinage agro-écologique
Biodiversité
Origine du projet ou de l’action : Né de la rencontre entre 2 référentes éco-responsables de 2 lycées agricoles de la même commune, avec des domaines de compétences complémentaires de ces structures : l'une avec une activité de maraichage, l'autre avec un atelier de transformation agro-alimentaire. La Direction des Lycées (Conseil régional) était aussi intéressée pour filmer la démarche de ces 2 établissements éco-responsables.
Né également de la rencontre avec l'association ADES69 qui était venue animer un atelier lors de notre journée éco-responsable : idée de travailler le débat en lien avec la santé et le réchauffement climatique (COP21).
Objectifs du projet ou de l’action (principaux et secondaires)  : Sensibiliser les apprenants aux enjeux du réchauffement climatique à travers un débat (jeu de rôle), aux actions qu'il est possible de mettre en place pour agir niveau du lycée mais aussi au quotidien où qu'ils soient. Les former en somme, à être des élèves éco-citoyens et à transmettre ces valeurs.
Partenaires impliquées (qui, sur quoi)  : - lycée horticole de Pressin sur Saint Genis Laval : projet inter établissement d'échange entre 2 classes (cueillette de légumes à Pressin et transformation/consommation sur notre lycée), compétences complémentaires
- le conseil régional : tournage d'une vidéo sur le partenariat des 2 lycées (démarche éco-responsable)
- ADES69 (Association Départementale de l'Education à la Santé) : organisation du débat et des séances préparatoires
- LPO et les collectivités (commune de Saint Genis Laval et la Métropole de Lyon): sensibiliser à la biodiversité et aide à la création du jardin agro-écologique
Moyens financiers, matériels, humains mis en œuvre : En interne :
- Les 3 enseignantes en EATDD (approche pluridisciplinaire: biologie-écologie, agronomie, éducation socio-culturelle, économie et histoire-géographie);
- L'équipe de la halle technologique et des cuisines
- Budget propre de l'EPL pour l'achat d'outils pour le jardinage
- Création d'un emploi "service civique environnement" en partie sur cette thématique
En externe :
- L'enseignante en biologie-écologie et le chef d'exploitation du lycée de Pressin avec les élèves de la classe de 1ère bac pro
- Agence Régionale de la Santé (ARS) qui finance les interventions de l'ADES69
- La Région : équipe de tournage et chargées de mission des lycées éco-responsables (DLY), réalisation du film
- La Métropole de Lyon qui finance les interventions de la LPO dans le cadre du Projet Nature des Hautes Barolles
bf_imc20151008_102711.jpg
Quelle place aux jeunes et dans quel cadre (cours/hors cours, degré d'autonomie/responsabilité, valorisation des compétences...)  : Dans le cadre des cours en EATDD (4 h une semaine sur 2, plus des temps forts) mais également autonomie en dehors des cours pour compléter les recherches bibliographiques par groupe.
Ces jeunes, à leur tour, vont imaginer et animer un atelier lors de la semaine éco-responsable auprès d'autres classes de l'EPL pour transmettre des connaissances et sensibiliser aux questions qu'ils auront abordées depuis le début de l'année scolaire.
Trois de nos jeunes seront interviewés pour le film (préparation/réflexion sur ces actions pédagogiques et l'intérêt d'être éco-citoyen)
Les 2 éco-délégués participent aux RNE2 et présenteront le projet.
Plan d’action et pilotage (Porteurs du projet, personnes impliquées, organe de pilotage, durée, échéancier, public cible, méthodologie et stratégie)  : Les porteurs du projet sont les 3 enseignantes concernées par l'EATDD : MP Chevallet, S. Darmancier et C. SIMON. Ce projet implique aussi de nombreuses personnes à des degrés et des moments divers (voir partenaires impliqués).
Le projet sera mené globalement sur l'ensemble de l'année scolaire 2015-2016.
Public visé : nos 15 élèves du groupe EATDD de 2nde GT, les 16 élèves de 1ère bac pro de Pressin, et plus largement les élèves d'autres classes lors des ateliers de la semaine éco-responsable en avril 2016.
Évaluation (forme, critères, indicateurs)  : Etant un enseignement d'exploration, les élèves n'ont pas de note mais sont évalués sur leur motivation, participation, prise d'initiatives, prise de parole... lors des séances. Cela se traduit sous forme d'appréciations dans leur bulletin.
Quelles actions réalisées et quels résultats obtenus (visibles et moins visibles)  : Le projet est en cours, mais une partie a déjà été réalisée : le débat et les activités préparatoires, la visite au lycée de Pressin et la cueilltette des légumes
Quelles suites du projet ou de l’action ? Qu'est-ce que cela a permis ? (pour les apprenants, les équipes éducatives, l’établissement, au niveau de l'EA...)  : Finir le tournage du film et accueillir au lycée André Paillot les élèves de Pressin pour l'activité transformation/consommation.
Commencer le jardin agro-écologique et les séances avec la LPO (création et installation de nichoirs dans le parc du lycée, plantation de haie ou jachère mellifère).
Le débat a été une bonne introduction pour mieux faire connaissance avec les élèves, pour leur faire découvrir une manière de débattre sereinement, de manière structurée avec des arguments en lien avec un sujet d'actualité (Faire émerger les représentations individuelles des élèves avec la technique du Q-sort, utiliser la technique de la joute orale pour le débat...).
La rencontre avec les élèves de Pressin : découverte d'autres filières, d'autres élèves, connaissance des légumes de saison à proximité...
Analyse du projet ou de l’action et améliorations ou perspectives  : Projet qui fait appel à de nombreux partenaires ce qui est difficile à coordonner, notamment pour fixer des dates de rdv ou des journées pour la réalisation des actions.Il demande beaucoup de réactivité et d'adaptation de la part de l'équipe enseignante. Beaucoup d'anticipation est nécessaire et ce point sera sans doute à améliorer.
Cependant, projet très enrichissant pour tous !
bf_imd20151008_100837.jpg
UnDebatEtDesActionsPourComprendreLeChan (Recueil d'expériences Jeunes de l'EA)
créée le 24.11.2015 à 00:29, mise à jour le 02.06.2017 à 08:33.
Nom de l'établissement : LEGTPA Mirecourt
Adresse : 270 Avenue Maréchal De Lattre de Tassigny, 88500 Mirecourt
Localisation : Mirecourt

Végétalisation du lycée et sensibilisation au tri

Thèmes abordés (Lesquels, liens avec les référentiels)  : L'action contient deux projets différents qui semblent tout deux d'un grand intérêt : le premier à pour thématiques le sol et la biodiversité, le second à pour thèmes les déchets et l'alimentation.
Présentation succincte : Revitalisation de l’extérieur et haies en fond de parcelle : ajouter de l’attrait autour du bâtiment, tout en justifiant ces choix via la volonté de préserver la biodiversité.

Adaptation de la communication afin d’inciter les élèves à déposer les éléments recyclables dans les bacs adaptés, et mettre en place des moyens pour minimiser les pertes alimentaires
Le projet en synthèse : Axe 1 :
o Créer des massifs, avec des essences végétales locales, qui soient attrayantes et qui permettent également de favoriser le développement de la biodiversité. Prendre en compte la faune comme élément important au sein de la thématique environnementale et de la préservation de la biodiversité et aménager l’espace en fonction de cela.
o Mettre en place l’insertion d’essences végétales de mi-hauteur (arbustes et plantes de tailles moyennes), en alternant espèces caduques et persistantes, afin d’entretenir une diversité visuelle, une pérennité du couvert végétal tout au long de l’année, et une prévention naturelle des risques de propagations de maladie chez les plantes. Cette mise en place d’essences végétales prendrait place en bordure de parcelle afin de densifier la trame verte qui pour l’instant est présente essentiellement via les arbres.
o Réimplanter des essences arboricoles afin de créer un arboretum au sein même du lycée, sur le terrain enherbé face à l’internat.

Axe 2 :
o Revoir la communication relative au tri des déchets lors de la dépose des plateaux au self. Les affiches sont trop vieilles et peu engageantes visuellement. Créer des impressions sur les plateaux du self permettrait de sensibiliser les élèves pendant les temps d’attente.
o mettre en place un plateau afin de déposer les aliments non consommés qui ne peuvent pas être réintégré au circuit, afin d’en faire profiter les étudiants qui ont encore faim tout en évitant de jeter des aliments encore consommables.
Les actions concrètes en synthèse : Tout cela n'est pour l'instant de l'ordre que de la réflexion.
Personne-ressource et contact : Nicolas Blottin (Service Civique)
Sous-titre ou complément de titre : Education au développement durable
Origine du projet ou de l’action : L'action tire ses origines d'une volonté du LEGTPA de Mirecourt de mettre en place des actions et projets liés à l'éducation au développement durable.
Le projet provient d'une réflexion de la part du service civique actuellement en activité au sein de l'établissement, mais également d'un échange avec les écoresponsables et les acteurs du lycée qui apportent leurs idées.
Objectifs du projet ou de l’action (principaux et secondaires)  : Les objectifs sont identifiés dans la partie précédente "Présentation du projet ou de l'action".
Partenaires impliquées (qui, sur quoi)  : Dans le premier projet, l'idée serait de créer un partenariat avec des entreprises locales, afin de fournir les essences végétales nécessaires au projet (Exemple : Jardinerie). Voire même de prélever des essences dans une forêt domaniale proche, après accord avec le propriétaire.

Dans le second projet, les partenaires qui pourraient être impliqués sont liés aux impressions nécessaires pour la communication/sensibilisation, selon l'ampleur du projet et la complexité des moyens d'affichage choisis.
Moyens financiers, matériels, humains mis en œuvre : Dans le cadre du premier projet, il est important de prendre en compte le personnel de maintenance qui par la suite devra s'occuper de l'entretien des plantes et s'assurer de leur bon développement.

La mise en œuvre des ces projets sous entend une implication constante de la part du service civique, mais également des élèves identifiés comme intéressés par le sujet. La présence d'élèves signifie également la nécessité d'avoir des accompagnateurs qualifiés.

Concernant les moyens financiers et matériels, ceux-ci ne sont pas encore clairement définis.
Quelle place aux jeunes et dans quel cadre (cours/hors cours, degré d'autonomie/responsabilité, valorisation des compétences...)  : Le but est de faire participer au maximum les élèves/étudiants. D'un côté ils pourront participer à la mise en œuvre de l'action, et en même temps le simple fait de mettre en place ces projets impliquera une modification du comportement des jeunes sur le long terme, et donc leur participation sur un plan durable (surtout dans le cas du second projet).

En principe, cela serait mis en place en dehors des cours, à moins qu'un professeur soit intéressé par l'idée d'intégrer une partie de l'action durant ses heures. En soit, le service civique est autonome tant qu'il assure une communication auprès de ses référents, toutefois son degré de responsabilité dans les projets dépendra de la complexité des tâches. Les élèves sont quant à eux soumis à un encadrement identique à celui auquel ils sont habituellement soumis. D'un point de vue des compétences, l'action permet de mettre en valeur la technique en terme d'aménagement et de communication.
VegetalisationDuLyceeEtSensibilisationAuT (Recueil d'expériences Jeunes de l'EA)
créée le 12.11.2018 à 09:10, mise à jour le 12.11.2018 à 09:10.