Mention spéciale à l'ensemble scolaire catholique agricole Cécile Cheviet de Guyane pour son projet La Forêt s'invite à l'école

Présentation succincte : Cette année, 271 projets La Forêt s’invite à l’École ont été inscrits.
Les projets La Forêt s’invite à l’Ecole ont tous en commun le fait de sensibiliser les élèves et de les faire travailler sur la gestion durable et la multifonctionnalité des forêts. Les élèves, quel que soit leur âge, sont ainsi partis à la découverte de la gestion durable des forêts et de ses 3 fonctions : environnementale, économique et sociale.
La découverte de ce milieu s’est faite pour beaucoup en classe, durant les cours, mais aussi grâce à des temps forts comme la plantation d’arbres, avec des plants offerts par les Pépiniéristes Forestiers Français, et des sorties en forêt, avec l’ONF ou le CNPF. Cela illustre la vocation de ce programme d’éducation au développement durable et à la forêt : la pédagogie par l’action.
Ainsi, près de 18 400 élèves ont été sensibilisés au monde de la forêt, véritable pilier du développement durable, soit l’équivalent de 615 classes.
En février, le Jury a nominé 13 projets La Forêt s’invite à l’École, soit un projet par région.
Après délibération, le Jury a attribué ses 3 Prix ainsi qu’une mention spéciale pour un projet.
Avec le contexte sanitaire actuel, la Cérémonie des Trophées a été digitale cette année encore. Le nom des lauréats a été révélé le 19 mars 2021 sur les réseaux sociaux de la Journée internationale des forêts.

Mention spéciale : ensemble scolaire catholique agricole Cécile Cheviet (Outre-mer)
A Saint Laurent du Maroni, en Guyane, la forêt amazonienne est en grande partie méconnue et souffre de représentations négatives. Suite à ce constat, l’Ensemble scolaire catholique agricole Cécile Cheviet propose à ses élèves de 1ère et Terminale de découvrir et étudier ce patrimoine historique et naturel. L’ONF est pleinement investi dans ce projet et des sorties sur le terrain sont organisées : de nombreuses plantes prêteront à parler des cultures, mythes et pharmacopée des peuples amérindiens et bushinengués et la présentation des ressources fournies à travers la sylviculture apportera un aspect économique et professionnel au projet.
Voici ce qu’à apprécié le Jury et ses commentaires :
  • • Ce projet représente la forêt d’Outre-Mer (importante à tous points de vue).
  • • « L’entrée » culturelle et historique du projet qui illustre à quel point la forêt est un élément central d’un territoire a retenu l’intérêt du jury.
  • • La gestion durable des forêts est abordée par les fonctions environnementales et économiques
Année de l'action : 2021
mentionspecialealensemblescolairecatholiq_capture.png