L’équipe éducative et les personnes qui accompagnent l’engagement des jeunes

Ce que veut dire accompagner?

image IMG_20171206_104210.jpg (1.8MB)
Les 5 dimensions de la posture d’accompagnement, selon Maéla Paul

Une posture « éthique » qui impose un esprit critique et réflexif. Cela veut dire s’interroger sur le bien-fondé de notre posture d’accompagnement, les limites, le cadre de bienveillance, de non-prise de pouvoir et de respect de l’autre. Laisser l’autre être « auteur » de son projet.

Une posture de « non savoir » qui invite à se positionner d’égal à égal. On évite la posture de l’expert pour laisser davantage la parole à l’autre et sortir de notre rôle habituel.

Cette posture permet une posture de dialogue où chacun est acteur et auteur de la relation en sortant des rôles habituels pour résoudre ensemble la problématique posée.

Cela implique une posture d’écoute qui permet l’intéraction, la reformulation, le questionnement, l’attention à l’autre. De façon plus globale.

il s’agit d’adopter une posture émancipatrice permettant à chacun (accompagné/accompagnant) d’évoluer et de « grandir en humanité ». (M. Paul, 2012)

  (8.0kB)
cliquez pour agrandir
Les cinq postures de l'accompagnement vues par Maéla Paul
image 1.png (46.2kB)
cliquez pour agrandir
Les compétences de l'accompagnateur selon Maéla Paul

Concrètement dans l’enseignement agricole, ce que cela veut dire pour l’encadrant :

conditions préalables :

- la validation et affirmation de l’engagement de la direction dans le cadre du projet d’établissement.
- l’encadrant doit être clairement identifié et volontaire et être issu de la communauté éducative (ou pédagogique).
- une présence des encadrants dans toute les instances de l’établissement à titre consultatif.

Témoignages sur les conditions d'accompagnement de l'engagement des écoresponsables :

=>Film produit lors des rencontres nationales écoresponsables, novembre 2015 : 19min29 =>Film produit lors du stage national qui s'est déroulé à Florac en novembre 2016 : "Accompagner les écoresponsables" : 12min22

Accompagner des élèves écoresponsables par supagroflorac

Le wiki du stage "Accompagner l'engagement des écoresponsables" mené en novembre 2016 : ICI

Les encadrants “doivent” :

image compet.jpg (0.2MB)
Cliquez pour agrandir
- être clairs sur leur positionnement qui peut être différent que celui qu’ils assurent dans le cadre de leur mission originelle.(ce qui peut dérouter les collègues)
- faire preuve de résilience, d’objectivité, de pragmatisme et d’engagement.
- travailler dans une gouvernance horizontale avec les équipes (notamment de direction et pédagogiques, mais aussi techniques)
- favoriser le développement de projets s’appuyant sur les spécificités de l’établissement (formations, environnement partenarial…).
- faire confiance aux apprenants, les considérer comme des citoyens
- rendre compte régulièrement aux personnes concernées (direction, apprenants…)
- limiter les réunions afin de maintenir la mobilisation
- organiser des temps conviviaux favorisant l’échange (déjeuner commun avec produits locaux hors cadre restaurant scolaire)
- être disponibles tout en fixant les limites (tant horaires que comportementales)
- déjeuner au restaurant scolaire avec les Écoresponsables régulièrement, le temps de repas étant un temps privilégié pour le travail avec eux.

Les conditions favorisant la pérennité des postes d’encadrant :

image conditions.jpg (0.4MB)
Cliquez pour agrandir
- remettre le jeune au centre des projets - l'engagement financier de l’EPL sur le soutien des projets et de l’accompagnement
- être en permanence en prospective
- constituer un réseau d’influence sur le territoire
- s’appuyer sur les travaux et notes de service des réseaux du ministère
- favoriser la perméabilité de l’établissement
- s’impliquer personnellement dans des instances extérieures
- se questionner quotidiennement sur la pertinence de son activité.

les jeunes dans la gouvernance :

- les Écoresponsables engagés doivent être associés et préparés aux instances de l’établissement.
- les Écoresponsables engagés doivent avoir un groupe dédié à l’organisation générale (lien avec la communauté éducatives, avec les partenaires, l’équipe projet…)
- les Écoresponsables doivent disposer d’un espace dédié disponible en autonomie (salle ou bureau) fixe afin qu’ils puissent s’organiser et stocker les différentes ressources dont ils ont besoin.

Comment on mobilise, on réunit ; quelle régularité?

image comment.jpg (0.2MB)
Cliquez pour agrandir
La mobilisation : Il important de procéder dès le début d’année à une présentation des activités des écoresponsables lors de la plénière avec les parents d’élèves. Il faut ensuite organiser des temps en groupe plus restreint sur plusieurs créneaux.
La réunion : il est important d’avoir deux types de réunions, une collective sur un temps hebdomadaire dédié et une sur rendez-vous en fonction des demandes individuelles ou des groupes projets.
La régularité : Il est capital d’accompagner les groupes projets à différencier une action réalisable sur l’année scolaire ou une action pluriannuelle. Les deux approches permettent de consolider des projets existants et également de contenter l’envie de réalisations concrètes rapides.

Les freins et les leviers, facteurs de réussite

Les freins : non engagement de la direction, blocage des membres de la communauté éducative, manque de réalisations concrètes

Les leviers : la réalisations d’actions concrètes, l’appui des réseaux,

Les facteurs de réussite: l’engagement et la ténacité de l’encadrant sont deux points qui me semble indispensables.

Exemples de projets menés par des écoresponsables

image projets.jpg (0.3MB)
cliquez pour voir le projet
EPLEFPA Nantes Terre Atlantique (Jules Rieffel et Grand Blottereau)
Eco-pâturage et gestion animale : Au grès de leurs déplacements sur le LEGTA, le cheptel d’ânes entretient de nombreuses parcelles de l’établissement tout en étant support pédagogique.
Au quotidien, une équipe d’élèves écoresponsables se passionne dans leur suivi. (surveillance, nourrissage, nettoyage, soins,dressage).

Volière et réhabilitation de la faune sauvage : En partenariat avec l’école vétérinaire de Nantes (ONIRIS) ce projet perdure et continue de susciter des vocations. Là encore, une équipe volontaire d'écoresponsables se charge, par des rotations journalières, du nourrissage des divers animaux. Tous les ans, nombreux d’entre-eux sont relâchés suite à leur bon rétablissement dans notre volière.

Aquaponie et pôle « Innov’Actions »: Le projet d’aquaponie se poursuit et se voit transférer dans le prolongement de la bergerie pour éviter les dégradations. Les poissons pourront ainsi, en osmose avec le végétal, s’épanouir et démontrer que ce système innovant fonctionne. Dans cette même zone, sur initiatives d’élèves, un pôle expérimental va être développé (four solaire, spiruline ...).

Naturalistes : Le Groupe des Jeunes Naturalistes de NTA accueille de nouveaux membres et poursuit l’inventaire faune/flore du LEGTA par une démarche scientifique. Un bulletin est édité tous les trimestres pour informer les lecteurs de la richesse de notre biodiversité Rieffelienne et est disponible au CDI.

Inter-génération et jardin de soins: L’année a commencé par l’entretien annuel dudit jardin. Le travail avec une maison de repos de Saint-Herblain se poursuit et une ouverture vers de nouveaux publics (enfants autistes et personnes malvoyantes) se prépare.

Permaculture : Le jardin « au naturel », situé dans l’arboretum, a lui aussi dû s’offrir un petit coup de nettoyage après les vacances d’été. Les élèves passionnés sont nombreux cette année. L ejardin se voit grandir à vite allure. Les porteurs de ce projet interviennent régulièrement auprès de classes à la demande des enseignants.

Apiculture : Notre rûcher « Robert Chiron » permet aux élèves, apiculteurs en herbe, de découvrir les facettes d’un métier, d’un écosystème riche. Des nombreuses opérations sont organisées tout au long de l’année (suivi, surveillance, nettoyage, extraction de miel...). De plus, une ruche installée dans le patio proche du foyer permet à nos apprenants de s'entrainer avec cette ruche qui leur est dédiée.

Keka Wongan – Cameroun : Après le lancement, les machines en marche au Cameroun, le projet entre dans la phase de capitalisation et de partage. Un séminaire sera dédié à cette thématique permettant ainsi de distiller de part et d’autre des bonnes pratiques de développement. Dans ce cadre un binôme d'écoresponsables animera un des ateliers de ce séminaire. Comme chaque année, l’opportunité du stage au Cameroun sera cette année encore renouvelée.

Maroc : Nouveau projet de coopération naissant entre notre établissement et le Fès City collège. Nous accueillerons une délégation d'adultes et d'apprenants début décembre 2017. Les jeunes marocains seront intégrés à des temps de classe en binôme avec un écoresponsables volontaire.

Rencontres Nationales des écoresponsables de l'enseignement agricole: Des élèves volontaires s’engagent cette année encore à porter nos actions à l’échelle nationale en s’inscrivant dans le Réseau EDD de l’Enseignement agricole. Concrétisé par des temps forts de travail, les élèves impliqués s’adonnent à des réflexions souvent complexes permettant de prendre du recul sur des enjeux sociétaux. Entre prise de conscience et citoyenneté, ces participations font parties intégrantes du processus de développement des élèves.

vidéos, témoignages

Ci après une lettre qu’une écoresponsables a fait lors de l’enfouissement de la time capsule de l’établissement, (à voir comment cela peut être exploité)

image ecrire.jpg (0.4MB)
Cliquez pour agrandir
Bonjour écoresponsables du futur ! Alors c'est comment en 2037 ?
Une petite présentation s'impose. Je suis Laurie Gautier, élève du lycée Jules Rieffel et écoresponsables dans le cœur ! A l'heure où vous lisez ce message j'ai 37 ans (waaaw ! le coup de vieux !).

Membre des écoresponsables, j'espère au plus profond de moi que cela a perduré et a pris de l'ampleur toujours en gardant les valeurs, l'ambiance, la solidarité et cette "hyper motivation" qui nous unis tous !

Je suis une écoresponsable depuis 3 modestes années, j'ai donc fait une multitude des projets divers et variés. Permettez moi donc de tous les citer, en effet tous ces "projets" sont des périodes de ma vie, des rencontres et de très beaux moments de mes années lycée, aucun projets ne doit donc passer à la trappe car ils ont tous eu un impact sur ma petite vie de lycéenne.

De mon temps (ça y est je parle déjà comme une vieille alors que pour l'instant j'ai encore 17 ans !) on effectuait le nourrissage de rapaces blessés dans une volière de réhabilitation, le but étant de nourrir tous les soirs les rapaces grâce à un système astucieux de rotation entre les élèves, il fallait donc décongeler des poussins morts et les donner à manger aux rapaces (en n'oubliant pas de faire peur aux autres lycées en les poursuivant avec notre cadavre de poussin fraîchement décapité !).

En seconde, j'ai eu la chance d'aller à un think thank à l'abbaye de Fontevreau sur l'éducation, malgré mon jeune âge j'ai pu librement m'exprimer sur des sujets qui me concerne tout particulièrement en tant que jeune lycéenne : l'éducation de demain (votre éducation au final !) et la vivre ensemble entre élèves, profs et autres acteurs de l'enseignement.

Pendant toute mon année de première, on a travaillé sur la réalisation d'un festival "Les fous solidaires" sur le thème du commerce équitable où j'ai pu proposé aux visiteurs des mets peu ragoutants à base d'insectes grillés.

Une fois par mois, j'ai pu animer des ateliers avec des personnes âgées adorables et attachantes atteintes de la maladie d'Alzheimer, je n'oublierai pas la joie réciproque d'aller partager des moments conviviaux avec ces personnes que je considère comme mes grands parents !
Je passerai sur une multitude d'actions qui ne sont pas à proprement parlé des projets dont je fais parti mais juste où j'ai juste donné un coup de main pour d'autres porteurs de projets.

image ecrits.jpg (0.2MB)
Cliquez pour agrandir
Et puis début juin , le pompon sur le gâteau qui fait déborder le vase : mon aventure camerounaise ! Waaaw ! Comment décrire ce voyage que certains qualifieront de simple "stage" ? Une aventure de malade mental !!! Le but est de faire partir des lycéens pour un stage d'un mois dans la petite ville d'Ebolowa pour monter un dossier technologique sur la production de cacao (ou d'autres thèmes pour les compagnons de séjour comme l'aménagement de l'atelier de transformation de cacao, la signalétique sur le Collège Régional d'Agriculture ou une étude du marché camerounais pour la vente de chocolat mais je sens que je m'éloigne du sujet !).
  • Avant toute cette partie "stage pratico-pratique", ce voyage a été enrichissant sur tous les plans et un réel tournant de ma petite vie (oh ! Comme c'est émouvant !).

J'y ai découvert un autre culture, des manières de faire différentes, un mode de vie très différent ("à la camerounaise" comme certains diront !), j'y ai fait des rencontres merveilleuses ( hein ma petite Merveille !) et j'y ai passé des moments inoubliables ! En effet, difficile de résumer cette aventure en un simple stage !

Puis suite à ce stage, l'année de terminale a été riche pour écrire un dossier technologique à la hauteur de ce stage et en même temps faire différentes interventions pour promouvoir notre filière de cacao équitable camerouno-française ! J'ai même été, moi, du haut de mes 1m59 et demi, au ministère de l'agriculture pour faire un speetch sur Keka Wongan !
Moi, la petite lycéenne qui tremble à l'idée de faire un oral devant sa propre classe ! C'était complètement fou !!!

Suite à mon "engagement écoresponsable" , j'ai ouvert les yeux sur plein de choses, sur mon projet professionnel, sur ce qui me plait dans la vie, sur les valeurs que je garderaient toute ma vie, sur le vivre ensemble, sur les différentes cultures, sur la vie en société, sur les autres et surtout et avant tout sur moi même ! (Waw ! C'est beau ce que tu dis Laurie ^^')

Instant émotion ( préparez les mouchoirs!) : J'ai une pensée vers plein de superbes rencontres comme Antoine Mbida, Kiki, Merveille, Marine Monet, Orlane Vallée, Mickael Henaff, Andy Busson, Florianne Chevrel, Stephen Bonnessoeur et Florent Dionizy. Je n'ai pas les mots pour remercier ces personnes qui m'ont permis de devenir bien plus qu'une "jeune engagée" mais bien une bonne personne animée par des valeurs justes, de solidarité, de partage, de vivre ensemble et d'hyper motivation dans ce qu'on entreprend !”


lien vers des outils de mobilisation : zoom sur quelques outils

image mob.jpg (0.6MB)
Cliquez pour voir
Plaquette Ecoresponsables/ feuilles d’émargement / Feuille de CR : le lieux est que j’envoie ça par mail.
Maéla Paul, 2004, L’Accompagnement : une posture professionnelle spécifique. L’Harmattan.
Maéla Paul, 2012, L'accompagnement comme posture professionnelle spécifique.
L'exemple de l'éducation thérapeutique du patient », Recherche en soins infirmiers 2012/3 (N° 110), p. 13-20. DOI 10.3917/rsi.110.0013
Le référentiel : Accompagnateur de projets de jeunes
Gease, l'analyse de situations éducatives
L'accélérateur de projets
Le secoueur de cocotier